Fraîchement intronisé au Temple de la renommée du Baseball majeur, Pedro Martinez a été accueilli en héros au Fenway Park de Boston, mardi, pour le retrait de son numéro 45.

Les Red Sox ont célébré leur ancien lanceur étoile avant leur confrontation contre les White Sox de Chicago. Ils ont d'abord rendu un hommage, sous forme d'une vidéo, au Dominicain de 43 ans, montrant quelques-uns de ses faits saillants lorsqu'il portait le gilet des Dodgers de Los Angeles, des Expos de Montréal et des Red Sox.

Martinez a ensuite été rejoint sur le terrain par des figures bien connues de son parcours, comme Felipe Alou, ancien gérant des Expos, ainsi que Curt Schilling, un coéquipier lors de la conquête de la Série mondiale en 2004, pour ne nommer que ceux-là.

Carlton Fisk et Carl Yastrzemski, deux anciens porte-couleurs des Red Sox qui font également partie des immortels, ont aussi pris part à la cérémonie.

Martinez est le premier artilleur de la prestigieuse organisation bostonienne à voir son numéro dans les hauteurs du mythique Fenway Park.

Ted Williams (9), Joe Cronin (4), Bobby Doerr (1), Yastrzemski (8), Fisk (27), Johnny Pesky (6) et Jim Rice (14) sont les sept autres éternels de la formation du Massachusetts. Le numéro 42 de Jackie Robinson, qui a été mis hors circulation par l'ensemble des équipes du circuit Manfred, est également retiré.

Martinez a connu une carrière remplie de succès. Il a remporté le trophée Cy-Young à trois occasions, dont en 1997 dans la Nationale dans l'uniforme montréalais.

En 18 campagnes dans les Ligues majeures, avec les Dodgers, les Expos, les Red Sox, les Mets de New York et les Phillies de Philadelphie, Martinez a maintenu un rendement de 219 gains contre 100 revers, et une moyenne de points alloués par match de 2,93. Il a retiré 3154 frappeurs sur des prises

Le lanceur droitier a participé au match des étoiles à huit reprises. Le point culminant de sa carrière est survenu en 2004 lorsqu'il a gagné la Série mondiale.

Martinez a renoué avec l'organisation des Red Sox au mois de janvier 2013, 25 mois après avoir raccroché son gant, quand il a accepté un poste de conseiller spécial du directeur général Ben Cherington.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine