Retour

Match nul à saveur de défaite pour l'Impact à Orlando

Deux buts en l'espace d'une minute d'Ignacio Piatti n'ont tout de même pas permis à l'Impact de Montréal de vaincre l'Orlando City SC, samedi soir, en Floride. L'équipe de Mauro Biello a dû se contenter d'un match nul 3-3, alors qu'elle avait l'avance avec quelques minutes à faire.

Un but de Jonathan Spector dans les arrêts de jeu est venu gâcher la belle performance de l'attaquant argentin.

Avant ce but crève-coeur pour la formation montréalaise, les deux buts rapides de Piatti avaient permis de transformer un retard de 2-1 en une avance de 3-2.

Spector a cependant offert un point à Orlando, et l'Impact qui aurait pu en gagner trois sur la route n'en a finalement récolté qu'un seul.

Blerim Dzemaili avait marqué avant la mi-temps pour l'Impact (4-4-6), qui a une fiche de 2-0-2 à ses quatre dernières sorties en MLS.

Matias Perez Garcia et Carlos Rivas avaient permis à Orlando (7-5-4) de prendre les commandes de la rencontre 2-1 après 45 minutes.

L'entraîneur de l'Impact, Mauro Biello, avait opté pour une formation à cinq défenseurs dans un deuxième match d'affilée, déployant cette fois un 5-3-2. Si l'équipe a paru complètement désorganisée dans la première moitié de la rencontre, elle a bien mieux fait au retour de la pause.

Plusieurs absents

Biello était privé de ses deux arrières latéraux réguliers. Ambroise Oyongo s'est blessé à un genou samedi dernier lors d'un match de la sélection camerounaise et sa saison est terminée, tandis que Chris Duvall purgeait une suspension d'un match en raison d'un carton rouge obtenu samedi dernier face au Sporting Kansas City.

L'Impact devait aussi se passer de l'attaquant Ballou Tabla, blessé.

Du côté d'Orlando, l'attaquant Cyle Larin était absent. Il a été arrêté jeudi pour conduite en état d'ébriété. Il est suspendu jusqu'à ce qu'il ait reçu le feu vert des médecins du programme d'abus de substance et de comportement du circuit et que la ligue ait complété son enquête sur l'incident.

L'Impact sera occupé cette semaine, alors qu'il disputera le match aller de la finale du Championnat canadien contre le Toronto FC, mercredi, à Montréal, avant de rendre visite au Crew, samedi, à Columbus.

Désorganisation totale

Orlando a rapidement profité des faiblesses en défensive du camp montréalais, alors que Will Johnson a raté une frappe à la volée dès la deuxième minute, à la suite d'une belle montée de Kaka sur le flanc gauche.

Kaka a ensuite mis la table pour le premier filet des locaux à la huitième minute. Il a centré le ballon dans la surface de réparation montréalaise vers Perez Garcia, fin seul. L'Argentin a envoyé le ballon dans un filet ouvert.

L'Impact a répliqué à la 16e minute. Piatti a volé le ballon au défenseur José Aja même s'il a perdu l'équilibre et il s'est amené dans la surface d'Orlando avant de rejoindre Dzemaili en retrait. Le milieu suisse a décoché une frappe basse de grande qualité, ne laissant aucune chance au gardien Joe Bendik.

Orlando a continué à accumuler les occasions de marquer, alors que la défensive de l'Impact semblait avoir perdu tous ses repères.

Les locaux ont finalement repris les devants à la 23e minute. Le tir de Johnson a été dévié par le gardien Bush avant d'être stoppé par le défenseur Laurent Ciman sur la ligne des buts. Rivas a toutefois trouvé l'ouverture sur le retour.

Rivas a presque doublé l'avance des siens à la 42e minute après une belle combinaison, mais Bush a tout juste dévié le ballon hors de danger.

Domination de Piatti

L'Impact est ressorti du vestiaire mieux organisé pour la deuxième demie, et Piatti s'est donné en spectacle.

Il a créé l'égalité à la 58e minute, quand le ballon est passé rapidement de Camara à Matteo Mancosu à Dzemaili à Piatti. L'Argentin a ensuite sorti Spector de ses crampons avant de battre Bendik.

Dès la reprise du jeu, Mancosu a rejoint Piatti dans l'espace entre les deux défenseurs centraux d'Orlando. Piatti a rejoué le tour à Spector et s'y est pris à deux reprises pour déjouer Bendik.

Camara s'en voudra d'avoir raté trois occasions en or de creuser l'écart à la 77e et 78e minute.

Spector a finalement planté un poignard dans le coeur des partisans montréalais pendant la quatrième des six minutes d'arrêts de jeu, déviant un corner de Perez Garcia avec sa tête dans l'objectif.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine