Retour

Mauro Biello ne ferme pas la porte à un départ de Ballou Jean-Yves Tabla

À deux jours de la fermeture de la fenêtre des transferts en Europe, l'entraîneur de l'Impact de Montréal, Mauro Biello, a laissé planer le doute sur un éventuel départ du jeune Ballou Jean-Yves Tabla.

« La fenêtre est toujours ouverte en Europe. Quand elle sera fermée, soit qu’il est ici ou soit qu’il est ailleurs. S’il reste ici, il doit être concentré sur ce qu’il doit faire », a commenté Mauro Biello mardi.

Le milieu offensif de 18 ans avait fait la grève pendant deux jours au début du mois d’août afin de mettre de la pression sur l’organisation montréalaise pour qu’elle écoute les offres de transfert. Ballou s’était ensuite excusé de son comportement et s’était rapporté au club.

L’Impact n’avait pas suspendu son joyau, mais une blessure à un genou l’a toutefois tenu à l’écart de la compétition et des entraînements avant cette semaine. Ballou, bien en jambes et avec toute sa vitesse sur l'aile gauche, était toutefois de retour au travail sur le terrain du Centre Nutrilait avec ses coéquipiers mardi.

« Il y a quelques joueurs qui ne sont pas là. C’est une semaine importante pour lui de réintégrer [l’entraînement] et d’être une option, a déclaré Biello. On sait qu’il y avait cette distraction avec sa situation, mais on arrive à la fin d’août. S’il reste ici, c’est important de l’avoir avec nous dans la bonne mentalité. »

Mauro Biello a par ailleurs réitéré que l’Impact n’avait reçu qu’une seule « offre concrète » pour Ballou.

Le mercato d’été prend fin dans la majorité de l’Europe le 31 août, sauf en Espagne (1er septembre) et au Portugal (22 septembre).

Le Fire, un test pour la profondeur de l’Impact

L’Impact tentera de se relancer samedi prochain, une semaine après sa défaite de 3-1 contre Toronto, face au Fire de Chicago, qu’il avait battu 3-0 le 16 août dernier. Mauro Biello devra toutefois composer avec l’absence de six joueurs, dont quatre réguliers de sa formation, en raison des matchs internationaux qui auront lieu au Canada et en Europe.

Le Belge Laurent Ciman et le Suisse Blerim Dzemaili disputeront chacun deux matchs de qualifications pour la Coupe du monde 2018, alors que les Canadiens Samuel Piette, Anthony Jackson-Hamel et David Choinière affronteront la Jamaïque dans un match amical samedi à Toronto.

Présent à l’entraînement mardi, le défenseur latéral Shaun Francis a été sélectionné tardivement par l’équipe nationale jamaïcaine et ira rejoindre ses coéquipiers dans la Ville-Reine.

« On sait qu'il y a quelques joueurs importants qui ne sont pas là, mais on a démontré notre profondeur dans le dernier mois », a déclaré l’entraîneur montréalais.

« Je pense qu’en défense on a [Kyle] Fisher et [Deian] Boldor qui sont disponibles. Au milieu, on a Louis Béland-Goyette qui a très bien fait. On a Hernan Bernardello qui revient aussi à cette position, [Andrés] Romero aussi, et [Marco] Donadel. Ce sont des gars qui ont tous joué, qui ont tous eu du succès », a poursuivi Biello.

Remplaçant pendant une vingtaine de minutes lors des deux dernières sorties du club, Andrès Romero pourrait obtenir un rôle plus important dans l’effectif, lui qui raté l’entièreté de la saison 2016 et la majorité de l’actuelle saison en raison de blessures.

« C’est une question de conditionnement, mais si je peux le pousser pour avoir le rythme, il va aider cette équipe. C’est un peu peut-être pour ça qu’on a tenu nos cartes et qu'on n'est pas allé chercher un joueur en janvier parce qu’on se disait que Romero revenait. C’est un morceau important pour cette équipe », a dit Biello qui a souligné le volume de jeu et l’intelligence du milieu argentin dont l’absence a été plus longue que prévu.

Par ailleurs, l’entraîneur du Bleu-blanc-noir a confirmé que la compétition allait se poursuivre au poste d’attaquant entre Matteo Mancosu et Anthony Jackson-Hamel.

Même si l’Italien semble assuré d’un départ samedi en raison de l’absence du Québécois, Biello n’en fait pas un titulaire indiscutable pour le reste de la saison. « Matteo est en train d’avoir un peu de difficulté et Jackson pousse. Si je dois prendre une décision et faire commencer Jackson, je n’ai pas de problème avec ça. Je l’ai déjà fait et il a bien fait. […] Jackson va avoir sa chance, il va commencer des matchs. »

Partant contre Toronto, Mancosu avait d’ailleurs été retiré rapidement en deuxième demie au profit de Jackson-Hamel, mais ni l’un ni l’autre n’a trouvé le fond du filet.

Plus d'articles

Commentaires