Retour

Maxime Crépeau doit encore lutter pour une place avec l'Impact

De retour du camp d'équipe Canada et fort d'un match solide contre les États-Unis, le gardien Maxime Crépeau se sent prêt à en faire autant avec l'Impact de Montréal.

Un texte de Jean-François Chabot

Le jeune homme de 21 ans, originaire de Candiac, était visiblement heureux de sa tenue malgré la défaite de 1-0 dans ce match amical qui servait de préparation en vue du duel de qualifications de la CONCACAF contre le Mexique pour la Coupe du monde 2018.

« J'ai apprécié de la première à la dernière seconde de match. J'étais prêt et dès le coup de sifflet, j'étais concentré et dans mon match. J'étais confiant. J'en ai profité et tout s'est bien déroulé. »

Crépeau dit être conscient qu'il s'agissait peut-être d'une audition, d'un vrai test pour lui et la suite de sa carrière.

« J'y ai pensé, et pas juste pour le Canada, mais aussi ici avec l'Impact. Je ne n'ai pas voulu m'arrêter à ça. Je me suis dit : "Fais ta job". C'était ma chance et il fallait juste que je la prenne. »

Crépeau ne cache pas qu'il se voit dans la peau de gardien numéro deux à Montréal. En conférence de presse à la fin de la dernière saison, il avait clairement indiqué qu'il voulait jouer en MLS. Quatre mois plus tard, son discours reste le même.

« L'équipe nationale américaine que j'ai affrontée était l'équivalent d'un onze de la MLS. Ils sont tous de bons joueurs en MLS. Donc, je crois que je peux remplir le mandat s'ils (l'Impact) font appel à moi. »

Encore un projet

S'ils reconnaissent les qualités de Crépeau, les membres du personnel d'entraîneurs le voient encore comme un projet en développement.

Le responsable des gardiens, Youssef Dahha, est très clair quand il parle de son jeune protégé.

« Le club a mis beaucoup de confiance en Maxime. Le travail qui été fait commence à donner ses fruits. Ce n'est que le début. On a toujours cru en lui. Il n'est pas seulement question de ses aptitudes, mais aussi de son attitude au travail, de sa maturité dans les matchs et dans les entraînements. Il se bat pour une place comme tout le monde. Il doit continuer son travail parce qu'un match, ce n'est pas une saison », a dit Dahha.

L'entraîneur est d'avis qu'il ne faut surtout pas brûler les étapes. Crépeau demeure un projet pour l'Impact et Dahha croit que l'Impact doit s'en tenir au programme établi.

« Il faut arrêter de parler de gardien numéro deux. Pour moi, un numéro deux, ce n'est pas une place. Je préfère un numéro trois qui joue tous les matchs (avec le club-école) qu'un numéro deux qui est toujours sur le banc. »

L'entraîneur-chef Mauro Biello a renchéri sur les propos de Dahha. Biello a laissé sous-entendre que Crépeau pourrait bien commencer la saison 2016 en USL avec le FC Montréal.

« Son match avec l'équipe canadienne a été une excellente expérience pour Maxime. Voilà un jeune monsieur toujours prêt à essayer de nouvelles choses et qui n'a peur de personne. C'était une situation pas facile où il a démontré sa capacité à jouer dans de grands matchs », a d'abord dit Biello.

Interrogé à savoir si Crépeau pourrait disputer un match avec l'Impact cette saison, Biello a eu vite fait de tempérer l'enthousiasme des journalistes.

« Je pense que Maxime doit continuer à grandir et se battre pour avoir des minutes. Il y a aussi Eric Kronberg qui a bien fait ces derniers temps. On verra bien au cours des prochains mois qui gagnera cette bataille. »

Biello a conclu en indiquant à son tour qu'il valait peut-être mieux pour Crépeau de voir de l'action sur une base régulière, même dans un circuit inférieur.

Lefèvre bien au fait du dossier Drogba

À noter que le défenseur Wandrille Lefèvre, lui-aussi de retour de son stage avec l'équipe canadienne, se dit très heureux de savoir que Didier Drogba sera avec l'Impact de Montréal cette saison.

Lefèvre dit avoir eu quelques contacts téléphoniques avec Drogba durant ses vacances en France, et que ce dernier l'avait bien informé du fond et du déroulement des choses.

Au final, il est bien content de revoir un compétiteur du niveau de Drogba avec l'équipe.

« Quand il va revenir, il va vouloir faire les choses le plus convenablement possible et mettre encore une fois son empreinte sur cette saison », a expliqué Lefèvre.

Plus d'articles