Retour

Métro, autobus et bixis gratuits pour le week-end de la formule E

Le maire de Montréal, Denis Coderre, annonce que l'accès au métro, au service d'autobus et aux bixis sera entièrement gratuit à Montréal durant tout le week-end du Grand Prix de formule E.

Selon Denis Coderre, cette décision vise à encourager les transports collectifs en cette fin de semaine où les énergies propres seront à l'honneur.

En ce qui concerne les bixis, qui sont déjà gratuits le dimanche, le maire a expliqué qu'ils le seront aussi samedi, et ce, à partir de 6 h du matin.

Le nombre de déplacements s'élève approximativement à 1,1 million au cours d'un week-end moyen de juillet, selon la Société de transport de Montréal, qui chiffre à environ un million de dollars la perte de revenus pour la Ville.

Alors que les critiques ont été nombreuses au cours des dernières semaines, le maire s'est encore une fois porté à la défense de la course de formule E.

Enthousiaste à l'idée d'accueillir cet « événement prestigieux » à Montréal, Denis Coderre a expliqué que celui-ci sera suivi par plus de 20 millions de personnes dans le monde.

« Il va y avoir moins de décibels, mais plus d'adrénaline », a promis le maire de Montréal, prédisant un grand succès pour cette première course de voitures électriques dans la métropole. Il s'agit par ailleurs d'une course de championnat, a-t-il souligné.

Plusieurs événements et activités auront lieu en marge de la course de Montréal.

Les spectateurs et les visiteurs pourront en effet assister à des courses de voitures sans pilote dans le cadre du circuit Robot Race. Des jeux de course automobile virtuelle et une introduction au monde de l'intelligence artificielle seront proposés aux visiteurs, qui pourront également essayer différents véhicules électriques sur le site, dont des voitures et des vélos.

Des citoyens en colère

Une pétition réclamant la relocalisation de l'événement en vue des prochaines éditions a jusqu'à présent recueilli plus de 330 signatures.

L'initiative a été lancée par des citoyens et des commerçants de la rue Ontario, qui dénoncent les conséquences d'une telle épreuve sur leur quartier.

Quatre commerces de la rue Ontario ont été contraints de démonter leurs terrasses durant huit jours, ce qui ne manquera pas d’entraîner des pertes, selon eux.

Les instigateurs de la pétition, qui se sont fixé la cible de 500 signatures, comptent la déposer lors d'une prochaine séance du conseil municipal.

En ce qui a trait aux multiples désagréments que l’installation du circuit a causés dans le quartier Centre-Sud, la chef de l’opposition, Valérie Plante, a sommé mercredi le maire d’expliquer la provenance des informations qui lui permettent d’affirmer qu’il en aurait coûté de 10 à 15 millions de dollars de plus si on avait tenu l’événement sur le circuit Gilles-Villeneuve.

« En moins de 24 heures, le maire a complètement changé son fusil d'épaule, a déclaré la chef de Projet Montréal qui lui a donné jusqu’à minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi, pour expliquer d’où proviennent ces estimations.

Dénonçant les nombreux problèmes de stationnement, de transport et d’accessibilité au quartier et les difficultés des commerçants touchés par l'événement, Valérie Plante a promis aux Montréalais que si elle est élue aux prochaines élections municipales, elle déménagera l’événement sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine