Retour

Meurtre par compassion : Michel Cadotte veut être libéré d'ici son procès

L'enquête préliminaire de Michel Cadotte, accusé d'avoir tué sa conjointe atteinte de la maladie d'Alzheimer, dans un CHSLD de Montréal en février dernier, a été fixée aux 25 et 26 juillet prochains.

Un texte de Geneviève Garon

Des proches de l'accusé de 55 ans étaient présents dans la salle d'audience du palais de justice de Montréal, mercredi matin. L'avocate de Michel Cadotte a assuré qu'il bénéficiait du soutien de la famille de la victime, Jocelyne Lizotte.

Il pourrait s'agir d'un meurtre par compassion.

Michel Cadotte a l'intention de demander sa remise en liberté au cours des prochaines semaines.

Son avocate affirme qu'il souffre de problèmes physiques et psychologiques importants qui nécessitent un suivi médical à l'extérieur des murs de la prison.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine