Retour

Michael McCarron aux IceCaps, Mike Condon au ballottage

Michael McCarron espérait entreprendre la saison à Montréal avec le Canadien, mais c'est à Terre-Neuve qu'il disputera ses premiers matchs. Et le gardien Mike Condon pourrait bien l'y rejoindre s'il n'est pas réclamé au ballottage.

Tel en a décidé la direction du Tricolore lundi matin en envoyant McCarron à son club-école et en offrant Condon aux 29 autres équipes de la LNH.

Le gros attaquant a été cédé aux IceCaps de Saint-Jean juste avant le début de l'entraînement matinal à Brossard. Dans la foulée, le CH a confirmé que l'attaquant finlandais Artturi Lehkonen et le défenseur russe Mikhail Sergachev, premier choix du dernier repêchage, amorceront la saison avec le grand club.

Pour McCarron, il s'agit bien sûr d'une déception. Choix de premier tour (25e au total) en 2013, l'Américain de 21 ans avait passé une bonne partie de la fin de la dernière saison dans la métropole. En 20 matchs, il avait réussi un but et une passe, en plus de cumuler 37 minutes de pénalité. 

« Nous avons remarqué qu'il s'était amélioré, mais il doit continuer à progresser, a commenté l'entraîneur-chef Michel Therrien au sujet de McCarron. Mais il est près de la LNH, c'est sûr. C'est à lui de franchir les prochaines étapes pour y parvenir. »

« Il y a parfois des décisions difficiles à prendre, et celle-là en était une, a continué Therrien au sujet de Condon. C'est un gardien qui a grandi dans l'organisation et ce n'est pas facile de lui signifier notre décision. Nous l'avons prise pour le bien de l'équipe parce que nous croyons qu'Al Montoya nous amènera à un autre niveau pour seconder Carey. »

Lehkonen et Sergachev, eux, ont remporté leur pari. Lehkonen, 21 ans, fait le saut dans le circuit Bettman après avoir passé les deux dernières campagnes avec le club de Frolunda, dans la Ligue élite de Suède.

« C'est comme une délivrance, a exulté Lehkonen. Mais du même coup, je sais que ma place n'est pas assurée. Je dois répondre aux attentes de l'équipe. »

Repêché au second tour (55e) en 2013, Lehkonen préférait poursuivre sa progression en Europe plutôt que dans la Ligue américaine. L'an dernier, il a démontré ses aptitudes de marqueur avec notamment 11 buts et 8 mentions d'aide en seulement 11 matchs éliminatoires.

« Quand je me suis retrouvé en compagnie de Plekanec et Radulov, j'ai compris que l'on me donnait une chance de me faire valoir et que c'était à moi de saisir cette occasion, a raconté le jeune finlandais. Ces dernières années en Suède m'ont permis de mieux me préparer pour la LNH. »

« Il est rapide, possède '' de bonnes mains'' et il peut jouer à l'aile gauche, ou à l'aile droite, a expliqué Therrien lors de sa rencontre quotidienne avce les médias. De plus, il comprend bien les enseignements qu'on lui prodigue et comme il possède une bonne vision du jeu, ça en fait un joueur très versatile. Pour un entraîneur, c'est l'idéal. »

Quant à Sergachev, il a suffisamment impressionné l'état-major du Canadien pour éviter un renvoi dans les rangs juniors... pour l'instant. Le Canadien peut lui faire prendre part aux neuf premières rencontres de la saison et ensuite le retourner aux Spitfires de Windsor sans que ça ne soit comptabilisé comme une première année de contrat dans la LNH.

« Je suis vraiment très heureux, a lâché Sergachev. Mais je ne peux en dire plus. Les mots me manquent. »

En 2015-2016 à Windsor, Sergachev a totalisé 17 buts et 40 passes en 67 matchs. Il avait aussi amassé deux buts et trois passes en cinq matchs en séries.

« Pendant le camp d'entraînement, je me suis contenté de faire les jeux de base et j'ai joué avec confiance. Si c'est ce qui les a convaincus, tant mieux », a exprimé le jeune russe qui a quitté son domicile familial à l'âge de 14 ans.

« C'est sa maturité que nous avons le plus apprécié chez lui, combinée bien sûr à ses habilietés, a clamé Therrien. Sa solidité sur la glace et sa compréhension du jeu sont de rares qualités chez un défenseur de 18 ans. »

S'il participe au match d'ouverture jeudi soir à Buffalo, le Russe de 18 ans deviendra le plus jeune défenseur dans l'histoire de l'équipe,  à 18 ans et 110 jours, et le quatrième toutes positions confondues, à disputer un premier match avec la formation montréalaise.

Parmi les défenseurs, Sergachev précédera de huit jours Mathieu Schneider, qui avait joué une première rencontre avec le Tricolore en 1987. Dans l'histoire de l'équipe, la palme appartient au gardien Olivier Michaud, qui a disputé un seul match avec le Canadien lors de la saison 2001. Suivent les attaquants Mario Tremblay, en 1974, et Claude Lemieux, en 1983.

« Non seulement il nous a démontré qu'il pouvait jouer, mais qu'il pouvait bien jouer dans la Ligue nationale, a déclaré Jean-Jacques Daigneault entraîneur des défenseurs. Je n'ai jamais vu un défenseur de 18 ans avoir autant d'habiletés. »

« Il est fort physiquement et il est un bon passeur. Ce sont des qualités essentielles dans le hockey moderne », a continué Daigneault.

Sergachev aura donc l'occasion de s'illustrer davantage, surtout si l'absence de Jeff Petry se prolonge. Michel Therrien a confirmé lundi que le nom de Petry avait été inscrit sur la liste des blessés et qu'il ne serait pas de la partie à Buffalo. Par contre, à son retour, peut-être samedi à Ottawa, il faudra voir qui de Sergachev ou de Greg Pateryn écopera.

Montoya préféré à Condon

Devant le filet, Al Montoya amorcera la saison comme auxiliaire à Carey Price qui brillait par son absence à l'entraînement lundi. Le « 31 » était aux prises avec un virus. Il est le deuxième joueur du CH incommodé par un virus après Paul Byron qui souffre d'une pneumonie.

Toutefois, l'entraîneur des gardiens Stéphane Waite s'attend à ce que le médaillé d'or à la Coupe du monde soit devant ses poteaux jeudi soir.

Il s'est dit désolé de la situation pour Mike Condon. Waite a tout de même apporté des précisions.

« Il ne faut pas exagérer. Il n'est pas mort. On aimerait qu'il ne soit pas réclamer par les autres équipes et qu'il restera avec nous, a expliqué Waite. Ça nous donnerait une profondeur incroyable à la position de gardien. »

Le Canadien voulait un gardien d'expérience pour seconder Price cette saison. À ses débuts dans la LNH, Condon s'est retrouvé dans une position peu enviable la saison dernière en l'absence de Price.

Il a dû apprendre à la vitesse grand V et sa constance lui a parfois fait défaut. En 55 matchs, l'Américain du Massachusetts a maintenu une moyenne de 2,71 et un taux d'efficacité de ,903.

« Je lui ai dit de profiter de l'expérience qui se présentait à lui. Et c'est ce qu'il a fait. Il est un bien meilleur gardien aujourd'hui, a louangé Waite. Il va revenir dans la LNH. Il en a les atouts. »

De son côté, Montoya, âgé de 31 ans, a affiché une moyenne de 2,18 et un taux de ,919 en 25 rencontres avec les Panthers de la Floride.

« Comme il a été l'auxiliaire de Roberto Luongo pendant deux ans. Puis avec les Jets de Winnipeg. Il a développé cette qualité de pouvoir ne jouer que 3 ou 4 matchs par mois avec succès, a reconnu Waite. Il possède une bonne éthique de travail et veut toujours s'améliorer. »

« Je conçois difficilement qu'on utiilse Carey pour plus de 60 matchs, à moins que les exigences du calendrier nous y obligent », a conclu Waite.

Le Canadien possède deux excellents jeunes gardiens dans organisation: Zachary Fucale et Charlie Lindgren. Les deux sont voués à une belle carrière.

Plus d'articles