Retour

Mike Condon, candidat du Canadien pour le trophée Bill-Masterton

Le gardien Mike Condon sera le candidat du Canadien de Montréal en vue de l'attribution du trophée Bill-Masterton pour la saison 2015-2016.

Il a été sélectionné par la section montréalaise de l'Association des chroniqueurs de hockey de la Ligue nationale.

Condon, âgé de 25 ans, termine sa première saison dans la LNH. En 2015-2016, il a démontré des qualités de persévérance, d'esprit sportif et de dévouement au hockey requises pour obtenir cette mise en nomination.

« Je ne m'attendais pas à recevoir cette reconnaissance. C'est un honneur pour moi quand je regarde le mur des nommés et de faire partie d'un groupe qui comprend Saku Koivu (cancer) et Max Paciorretty (commotion) qui ont traversé de plus grandes épreuves que moi. Moi, j'ai juste fait mon travail et joué au hockey », a dit Condon à l'issue de l'entraînement de lundi matin au Complexe de Brossard.

« Tu ne remplaces pas Carey Price. C'est impossible. Tout ce que Condon pouvait faire est de se présenter à tous les jours, bien se préparer et faire de son mieux. Condon a fait ça et il a gagné notre respect dès le début », a indiqué Pacioretty, lui même lauréat du Bill-Masterton en 2012. L'Américain est revenu d'une blessure grave subie en 2010-2011 pour dominer tous les autres attaquants du Tricolore la saison suivante grâce à ses 65 points accumulés en 79 matchs.

Le grand saut

Mis sous contrat à titre de joueur autonome non repêché par les Canadiens le 8 mai 2013, Condon a fait ses classes dans l'ECHL et l'AHL pendant trois ans avant de faire le saut dans la LNH cette saison.

En 50 matchs, dont 46 départs depuis le début de la saison 2015-2016, le gardien originaire de Holliston, au Massachusetts montre une fiche de 18-23-6, avec une moyenne de buts alloués de 2,72 et un pourcentage d'arrêts de ,902.

« On l'a placé dans une situation difficile. Il a déjà gardé 50 matchs. Ce n'était pas le plan au début de la saison. On s'attendait qu'il garde une quinzaine de matchs. Il va grandir de cette expérience. Il y a deux ans, il était dans la East Coast League, il sortait des collèges », a commenté Michel Therrien.

Condon domine les gardiens recrues de la LNH pour les victoires (18), les arrêts (1181) et les minutes jouées (2826).

Il aura donc gravi, un à un, les échelons vers une forme de respect de la part de ses coéquipiers. « Quand tu arrives dans un nouveau vestiaire, avec de nouveaux coéquipiers, que tu sois échangé ou rappelé du club-école, tu dois gagner le respect de tes entraîneurs et de tes collègues. C'est ta responsabilité. Pour ce faire, j'ai essayé de ne pas beaucoup parler et de travailler plus fort sur la glace », a expliqué Condon.

Le gardien du Canadien sera maintenant en compétition avec les candidats des 29 autres équipes de la LNH dans la course à l'obtention du trophée Bill-Masterton.

Au fil des ans, cinq joueurs du Tricolore ont déjà remporté cet honneur, soit Max Pacioretty (2011-2012), Saku Koivu (2001-2002), Serge Savard (1978-1979), Henri Richard (1973-1974) et Claude Provost (1967-1968), qui fut le tout premier récipiendaire de ce trophée.

Depuis 1968, le trophée Bill-Masterton est remis annuellement au joueur de la LNH qui a fait preuve du plus bel exemple de détermination, de persévérance et d'esprit sportif au hockey.

Le gagnant est sélectionné par voie de scrutin auprès des 30 sections de l'Association des chroniqueurs de la LNH.

Le trophée a été institué en mémoire de Bill Masterton, un ancien joueur des North Stars du Minnesota décédé le 15 janvier 1968, à la suite d'une blessure subie lors d'un match de la LNH.

Le défenseur Andrei Markov avait été le candidat du Canadien lors de la saison 2014-2015.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine