Retour

Molson à Longueuil : canettes ou bouteilles brunes?

Le syndicat des employés de Molson craint que le déménagement de la brasserie de Montréal à Longueuil ne s'accompagne de pertes d'emplois. Tout dépendra, selon les Teamsters, du maintien de la production en bouteille.

Un texte de René Saint-Louis

À l'heure actuelle, 1023 personnes travaillent pour Molson à Montréal. Ce sera beaucoup moins, prévient le syndicat des Teamsters, si la compagnie abandonne ou diminue la production de bière en bouteilles au profit de la bière en canettes.

Car une chaîne de production de bière en bouteilles brunes nécessite de 15 à 17 employés, alors que pour la canette, c'est 4 ou 5, explique le directeur des relations publiques des Teamsters, Stéphane Lacroix.

Plusieurs syndicats, dont les Teamsters et la CSN, militent au sein du mouvement « mieuxenbouteille.ca ». Ils allèguent qu'en plus de générer des pertes d'emplois, la production de canettes est plus néfaste pour l'environnement que celle des bouteilles.

La reprise du débat « canette vs bouteille » survient alors que le syndicat des employés de production de Molson et la partie patronale renégocient les conventions collectives échues depuis le 31 décembre dernier.

La réponse de Molson

Chez Molson, on dit qu'il est encore trop tôt pour parler de la nouvelle brasserie, qui ne commencera à produire que dans trois ans. Son directeur des affaires corporatives, François Lefebvre, précise que la compagnie n'a pas de plan pour favoriser un contenant plutôt qu'un autre. La production, dit-il, ne fait que répondre à la demande des consommateurs.

En ce moment, 35 % de la production est en bouteilles et 65 % en canettes. C'était l'inverse il y a quelques années à peine, lorsque la bière en canette était vue comme une bière de mauvaise qualité.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité