Retour

Montréal a offert le stade olympique pour accueillir les Astros

Les inondations sans précédent provoquées par l'ouragan Harvey, qui font actuellement rage à Houston, ont contraint les Astros à trouver une nouvelle demeure. Le maire Denis Coderre a proposé le stade olympique au baseball majeur comme solution de rechange, mais sans succès.

La Ville de Montréal a récemment déployé des efforts afin d'accueillir les Astros le temps d'une série de trois rencontres contre les Rangers du Texas. Le Tropicana Field, domicile des Rays de Tampa Bay à Saint Petersburg, en Floride, a toutefois été préféré au stade olympique.

« On sera toujours prêts à les recevoir, on a cette expertise. Ce n'est pas pour rien qu'on a fait des matchs hors-concours. On est ouverts aux besoins », a indiqué Denis Coderre, ajoutant au passage que ses pensées étaient dédiées aux victimes de la tempête Harvey.

Denis Coderre estime que l'amphithéâtre montréalais peut rapidement être disposé à héberger une formation des ligues majeures en tant que plan de secours.

« On a la capacité de [présenter des matchs au stade olympique]. On a émis le commentaire, mais on n'a pas fait les pressions en tant que telles. Il y a tellement de générosité de l'ensemble [des organisations] de la ligue, d'ailleurs, c'est pour cela qu'ils sont au Tropicana Field. »

Le stade olympique n'a pas été le théâtre d'un match de saison des ligues majeures depuis le départ des Expos à Washington en 2004.

Quatre séries de deux affrontements préparatoires opposant les Blue Jays de Toronto aux Mets de New York (2014), aux Reds de Cincinnati (2015), aux Red Sox de Boston (2016) et aux Pirates de Pittsburgh (2017) y ont cependant été présentées.

Faible achalandage

Les deux matchs au Tropicana Field, remportés haut la main 12-2 et 8-1 par les Rangers, n'ont pas attiré les foules. Moins de 10 000 spectateurs ont en effet franchi les tourniquets, soit 3485 lors du premier duel, mardi, et 6123 au cours du deuxième, mercredi.

Une moyenne de 15 614 supporteurs assistent aux rencontres des Rays cette saison, ce qui leur confère le 30e et dernier échelon du circuit Manfred. Les Athletics d'Oakland (18 906 spectateurs) et les Marlins de Miami (20 735 spectateurs) pointent devant l'organisation floridienne.

Les Astros renoueront avec le Minute Maid Park samedi à l'occasion d'un programme double contre les Mets. Ils concluront la série dimanche, puis prendront la route vers Seattle, Oakland et Los Angeles (Angels).

« Nous estimons que la présence des Astros ce week-end donnera un élan considérable à notre ville qui en a réellement besoin. Les citoyens [de Houston] sont confrontés à de grandes difficultés et ces matchs offriront une occasion aux familles de retrouver un tant soit peu une vie normale », a révélé le maire Sylvester Turner dans un communiqué publié sur le site web des Astros.

Par ailleurs, une décision des Rangers a suscité une petite controverse plus tôt cette semaine. Étant donné que les deux formations s'affronteront à nouveau les 25, 26 et 27 septembre prochains à Arlington, la possibilité d'intervertir l'équipe hôtesse a été étudiée.

Les Rangers ont toutefois refusé la proposition en affirmant qu'un tel scénario est injuste pour leurs partisans qui se sont procuré des billets afin d'assister à l'un ou l'autre de ces duels.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine