Retour

Montréal accueille les mondiaux de gymnastique

Montréal donne rendez-vous aux meilleurs gymnastes du monde. Dimanche, à la veille du début des compétitions, le comité organisateur a fait le point sur l'envergure internationale des Championnats du monde qui se dérouleront sous la présidence d'honneur de Nadia Comaneci.

« Les épreuves de gymnastique artistique ont connu un énorme succès aux Jeux olympiques de Rio, et nous remercions Montréal de nous offrir un décor aussi magnifique pour ces premiers Championnats du monde du nouveau cycle olympique. Ils vont nous permettre de mettre en valeur toute la beauté de ce sport et mettre en avant les performances de nos athlètes », a souligné le président de la Fédération internationale de gymnastique, Morinari Watanabe.

Ces mondiaux se tiendront du 2 au 8 octobre au stade olympique.

« Pour Montréal, accueillir une compétition de ce calibre est une autre démonstration que la métropole est une ville de choix pour des événements sportifs internationaux », a précisé Richard Crépin, président du comité organisateur.

« En plus de promouvoir la culture canadienne et québécoise à travers le monde, les Championnats du monde de gymnastique artistique attireront près de 40 000 visiteurs de 41 pays, qui assisteront aux prouesses des athlètes. La portée de cet événement est planétaire, puisque plus de 660 millions de téléspectateurs auront les yeux rivés sur Montréal via leur téléviseur », a ajouté Richard Crépin.

Près de 40 000 billets vendus

Pour la tenue des compétitions, le stade olympique sera configuré comme un amphithéâtre, avec une capacité d’accueil de 10 000 spectateurs par séance. Cela permettra au public d’être à proximité de l’action.

La communauté gymnique canadienne se réjouit de la tenue d’un tel événement. De plus, elle bénéficiera concrètement de ces compétitions, puisque les engins de gymnastique utilisés durant la compétition seront légués aux clubs de gymnastique artistique de Montréal.

« Revenir à Montréal pour vivre ces Championnats du monde est un moment fort pour moi », a raconté Nadia Comaneci, porte-parole de l'événement.

« L’attachement que j’ai pour cette ville et ma passion pour la gymnastique me feront certainement vivre de grands moments. J’invite tout le monde à venir au stade olympique pour assister à ces épreuves spectaculaires », a-t-elle conclu.

Athlètes à surveiller

La délégation japonaise sera bien représentée comme toujours. Kohei Uchimura et Kenzo Shirai seront parmi les athlètes à surveiller.

L'Ukrainien Oleg Verniaiev, le Britannique Max Whitlock et le Grec Eleftherios Petrounias sont aussi du groupe des favoris pour monter sur le podium.

Chez les femmes, il faudra surveiller l'Américaine Ragan Smith, la Roumaine Larisa Iordache, la Chinoise Fan Yilin, la Britannique Amy Tinkler, la Néerlandaise Sanne Wevers et la Belge Nina Derwael.

Parmi les athlètes canadiens qui prendront part aux compétitions, les Québécois Thierry Pellerin (Lévis) et René Cournoyer (Repentigny) mettront leurs talents à l’œuvre notamment au cheval d’arçons et aux exercices au sol, en plus de la Néo-Écossaise Ellie Black.

Les mondiaux, en bref

Ces Championnats du monde de gymnastique, un des trois sports olympiques les plus populaires, rassembleront plus de 1600 personnes, soit :

- 400 athlètes qui tenteront de décrocher l’un des 12 titres de champion du monde en jeu;

- 700 entraîneurs, officiels et accompagnateurs;

- 500 bénévoles.

Disciplines

Les femmes montreront leurs talents à quatre engins, soit le saut, les barres asymétriques, la poutre et le sol. Côté masculin, la compétition compte six engins, soit le sol, le cheval d’arçons, les anneaux, la table de saut, les barres parallèles et la barre fixe.

L’événement comprend trois jours de qualifications (du 2 au 4 octobre), suivis de quatre jours de finales (du 5 au 8 octobre), où les gymnastes concourront pour les titres individuels au concours multiple ainsi qu’à chacun des engins.

Plus d'articles

Commentaires