Retour

Montréal ignore si les pitbulls font plus de blessés que d'autres chiens

À une semaine de l'adoption du nouveau règlement municipal sur les chiens, la Ville de Montréal n'est pas en mesure de dire si les pitbulls causent plus de blessures que les autres chiens sur son territoire. De plus, la Ville n'a toujours pas de confirmation de la race du chien qui a tué Christiane Vadnais en juin dernier.

Un texte de Bouchra Ouatik à Découverte

Nous avons demandé à la Ville de Montréal si les chiens de type pitbull étaient responsables d'un plus grand nombre de morsures que d'autres chiens sur son territoire. La Ville nous a répondu, par la voix de sa porte-parole Geneviève Dubé, que « les statistiques compilées à travers le temps concernant les morsures de chien sont insuffisantes » pour pouvoir répondre à cette question.

La Ville n'a pu nous fournir que le total des morsures toutes races confondues, soit 276 morsures pour 2014, 247 pour 2015, et 114 jusqu'à maintenant pour 2016.

Montréal indique vouloir mettre en place un système qui permettra de mieux compiler de telles statistiques à l'avenir.

Un test d'ADN attendu depuis près de deux mois

Concernant l'interdiction de chiens de type pitbull, la Ville de Montréal dit avoir pris cette décision à la suite du décès de Christiane Vadnais, survenu en juin dernier, après une attaque d'un chien soupçonné d'être un pitbull. Cependant, la Ville indique parallèlement être « toujours en attente de l'analyse scientifique de la carcasse du chien pour savoir si oui ou non il s'agit d'un chien de type pitbull. »

Les compagnies qui effectuent des tests d'ADN pour identifier la race d'un chien garantissent des résultats en deux à trois semaines. Cependant, après plus de sept semaines d'attente, la Ville dit ne toujours pas avoir les résultats. La présidente d'une de ces compagnies, DNA My Dog, se dit surprise par ce délai. « Sept semaines, c'est un délai excessif pour obtenir des résultats d'ADN », dit la présidente Mindy Tenenbaum.

La Ville de Montréal indique aussi que sa décision de bannir les pitbulls est motivée par le fait que plusieurs autres villes, provinces et pays ont adopté de tels règlements, bien que ces mesures n'aient pas donné les résultats escomptés ailleurs.

Les décès causés par des chiens au Canada

Au cours des 50 dernières années, au moins 60 personnes ont été tuées par des chiens au Canada, majoritairement par des huskies, des rottweilers et des bergers allemands. Outre le cas de Christiane Vadnais, deux décès ont été attribués à des pitbulls, soit en 1995 et en 1997, en Ontario.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine