Retour

Montréal, plaque tournante de l'industrie des effets visuels

X-Men : Apocalypse, Le Revenant, Independance Day : Resurgence; ces trois super productions américaines partagent un point commun : leurs effets spéciaux ont été réalisés en partie ou en totalité à Montréal, une plaque tournante mondiale des effets visuels.

Un texte de Valerie-Micaela Bain

Les grands noms de l'industrie des effets visuels se sont rencontrés à Montréal mercredi et jeudi dans le cadre d'effects MTL, la plus grande conférence internationale du genre de la côte est américaine.

« Depuis très longtemps, Montréal se démarque par rapport aux effets visuels. On est passé d'une industrie qui était "boutique" il y a deux ou trois ans à une industrie. Je pense qu'on est les quatrièmes plus grands au monde », soutient Chloë Grysole, directrice générale de Cinesite Studios.

D'ailleurs, la conférence effects MTL, organisée dans le cadre du Printemps numérique, permet aux entreprises d'ici de se mettre en valeur auprès des maisons de productions étrangères à la recherche de services de pointe.

Matt Sloan, le superviseur des effets spéciaux pour la 20th Century Fox, n'a pas besoin d'être convaincu.

Le producteur américain d'origine canadienne Shane Reid souhaite ardemment travailler avec des Montréalais dans un avenir rapproché.

L'entreprise indienne d'effets visuels Red Chillies fait partie d'une des huit délégations étrangères venues découvrir les occasions d'affaires dans la métropole.

Ses représentants sont tombés sous le charme. « L'environnement de travail est très créatif », conclut le premier stratège numérique de Red Chillies Entertainment Sidharth Iyer. « Nous espérons collaborer avec des entreprises d'ici et développer des partenariats », rajoute son collègue Keitan Yadav, qui est producteur effets visuels et chef aux opérations.

Force est de constater que l'industrie montréalaise des effets visuels se porte bien. En 2014-2015, elle a généré des retombées économiques directes de 118 millions de dollars, en plus d'attirer 45 productions étrangères.

Plus d'articles

Commentaires