Retour

Montréal pourra déposer la neige sur deux nouveaux sites

L'abondance de la neige qui est tombée sur Montréal depuis le début de l'hiver pose un défi d'entreposage à l'administration municipale. Jeudi, le ministère de l'Environnement l'a l'autorisée temporairement à déposer la neige sur les sites de l'hippodrome, à Mont-Royal, et de Solutia, adjacent au parc Angrignon, à LaSalle.

Le site de l'hippodrome a une capacité de deux millions de mètres cubes et celui de LaSalle, de 600 000 mètres cubes.

L'ouverture de ces sites dépendra de la quantité de neige qui tombera au cours des prochains jours.

Un des huit dépôts à neige de la ville est plein et les sept autres sont remplis à plus de 85 % de leur capacité.

En plus, 14 centimètres de neige se sont ajoutés hier aux précipitations de la fin de semaine dernière, dont une partie reste à ramasser.

Les chutes à égout seront également mises à contribution pour déposer la neige, avait indiqué jeudi matin Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal.

« On va utiliser le réseau d’intercepteurs de la ville pour éliminer une bonne partie de la neige […] Ce sont des égouts gigantesques, gros comme un tunnel de métro », a-t-il expliqué.

Une méthode « écologique »

La neige déversée dans les intercepteurs se mêle aux eaux usées. Elle est ensuite traitée à la station d’épuration, où les détritus et les contaminants en sont retirés.

La Ville souhaite optimiser ce système de chutes à égouts afin de l’utiliser le plus possible. « C’est une façon écologique d’éliminer la neige et ça nous donne une capacité illimitée d’éliminer la neige de Montréal », a affirmé M. Sabourin.

Cette méthode prend toutefois plus de temps : une chute à égout peut accueillir 25 camions à l’heure, alors qu’un dépôt de surface peut en recevoir une centaine. Et par temps très froid, le déversement de neige risque davantage d’obstruer les intercepteurs.

Ramassage à planifier

La Ville s’affaire actuellement à charger la portion de la neige tombée en fin de semaine qui n'a pas encore été ramassée.

Quant au chargement de la bordée de mercredi, M. Sabourin indique qu’il sera planifié en tenant compte, entre autres, des modèles météorologiques et du repos obligatoire que doivent prendre les chauffeurs de camion lorsqu’ils ont travaillé 70 heures.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine