Retour

Montréal propose de nouveaux objectifs de développement durable

Le nouveau plan de développement durable 2016-2020 de la Ville de Montréal vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30 % d'ici 2020 et de 80 % d'ici 2050, par rapport à 1990.

Avec son plan présenté vendredi, la Ville s'engage aussi à améliorer l'accès aux services et aux infrastructures, ainsi qu'à adopter des pratiques exemplaires de développement durable.

Pour atteindre ces objectifs, Montréal propose une vingtaine d'actions devant être réalisées d'ici 2020 par l'administration municipale.

L'administration Coderre prévoit ouvrir 20 nouvelles rues piétonnes ou partagées, ajouter 270 km au réseau de voies cyclables et bonifier de 100 millions de dollars la contribution municipale au transport collectif.

Le plan propose également d'électrifier les transports montréalais en convertissant notamment 230 véhicules de la flotte municipale à l'énergie électrique et en installant 1000 bornes de recharge électrique dans les rues.

La municipalité veut par ailleurs étendre la collecte des matières organiques afin qu'elle soit disponible dans tous les immeubles de huit logements et moins.

Rien de ferme, selon l'opposition

Le conseiller de ville Sylvain Ouellet, de Projet Montréal, estime que l'administration municipale ne prend aucun engagement ferme avec ce plan de développement durable.

« Le maire Coderre, dans plein d'actions au quotidien, va à l'encontre de ce qui devrait être fait pour réduire les gaz à effet de serre », dit-il. « Il ne s'objecte pas au prolongement de l'autoroute 19, il a changé plusieurs fois d'idée sur Énergie Est [...], il a coupé dans la STM, c'est tous des signes qui concrètement ne vont pas réduire les gaz à effet de serre à Montréal. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine