Retour

Mort de Christiane Vadnais : le coroner recommande la création d'un registre des chiens dangereux

Dans son rapport final sur la mort de la Montréalaise Christiane Vadnais, tuée par un chien à l'été 2016, le coroner Ethan Lichtblau critique sévèrement le projet de loi 128 du gouvernement de Philippe Couillard, qui vise à interdire les chiens de type pitbull sur tout le territoire québécois. Il déplore que certaines races de chiens soient a priori déclarées comme « potentiellement dangereuses » et suggère un changement d'approche qui se traduirait notamment par la création d'un registre central où seraient recensées toutes les morsures de chien.

Un texte de Jérôme Labbé

« Même les experts ne peuvent souvent pas s'entendre sur la race spécifique d'un chien », rappelle le Dr Lichtblau dans son rapport, daté du 28 septembre. De plus, « un examen approfondi de la littérature scientifique démontre que la législation BSB [basée sur une interdiction de race spécifique] est un moyen inefficace de lutter contre les morsures de chien », ajoute-t-il, regrettant que le Comité de travail sur l'encadrement des chiens dangereux ait adopté cette approche.

Parmi les six recommandations qu'il soumet, le coroner propose par exemple d'intégrer au projet de loi 128 des dispositions visant à :

  • obliger l'enregistrement annuel de tous les chiens auprès de leur municipalité;
  • inciter à la stérilisation des chiens, quelle que soit leur race;
  • inciter les municipalités à former des équipes de contrôle des animaux;
  • définir des moyens objectifs et équitables pour déclarer un chien ou un propriétaire de chiens (ou une combinaison des deux) comme étant « dangereux », « potentiellement dangereux » ou « nuisible ».

« Il est également décevant que la loi propose le signalement obligatoire des morsures de chien, mais seulement à la municipalité concernée. Ce rapport ne sera pas utile à la province. Un registre central est requis », écrit-il.

Enfin, le Dr Lichtblau recommande que l'adoption de la loi 128 « soit accompagnée de programmes pour sensibiliser le public à la sécurité canine et à la prévention des morsures de chien », la majorité de celles-ci étant évitables, selon lui.

Le projet de loi 128 a été présenté à l'Assemblée nationale en avril dernier. Son étude a été repoussée depuis.

Retour sur les événements

Dans son rapport de 12 pages, le Dr Lichtblau revient sur les circonstances qui ont mené à la mort de Christiane Vadnais, le 8 juin 2016, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, et décrit de manière très explicite l'attaque de « Lucifer ».

Il écrit notamment qu'à la lumière des faits étudiés l'animal était probablement « maltraité », « mal socialisé depuis longtemps », « laissé seul fréquemment durant des périodes prolongées » et qu'il manquait de « compagnons canins ».

À ce jour, aucune accusation criminelle n'a été déposée contre son propriétaire, Franklin Junior Frontal. La famille de la victime a toutefois déposé une poursuite au civil contre lui.

Le coroner souligne par ailleurs dans son rapport que la Ville de Montréal avait été avisée d'un incident impliquant Lucifer, le 26 octobre 2015, au cours duquel le chien avait attaqué deux amis du propriétaire, l'un d'eux ayant subi des blessures importantes à l'avant-bras. Or, écrit-il, « il semble que la municipalité n'a jamais effectué le suivi requis ».

Le Dr Lichtblau cite en outre un test d'ADN réalisé par la société américaine Mars Veterinay Wisdom Panel, « qui montre que ce chien est à 87,5 % de la race "American Staffordshire Terrier" ».

La race de Lucifer, qui figure parmi celles que souhaite interdire Québec dans son projet de loi, avait fait couler beaucoup d'encre dans les jours ayant suivi l'attaque – une confusion qui s'explique peut-être par le fait que son propriétaire l'avait d'abord enregistré comme « boxer » dans l'arrondissement d'Anjou en 2011.

La famille de Christiane Vadnais a déploré lundi qu'un flou subsiste quant à la race et au type de chien dans le rapport du coroner.

De son côté, le maire sortant de Montréal, Denis Coderre, s'est montré réfractaire aux recommandations du coroner, en affirmant qu'il n'entendait pas modifier la règlementation interdisant l'acquisition de nouveaux pitbulls à Montréal, même si le Dr Lichtblau souligne que ce genre de règlement est « inefficace ». Mme Vadnais « a clairement été tuée par un pitbull », a-t-il tranché lors d'une conférence de presse où il présentait sa plateforme électorale.

Depuis la mort de Mme Vadnais, la Ville de Montréal a instauré un nouveau règlement interdisant l'acquisition de nouveaux chiens de type pitbull. Il exige aussi que tous les propriétaires actuels enregistrent leur animal auprès de la municipalité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine