Retour

Nager dans le lac aux Castors? Le Triathlon de Montréal propose de l'agrandir

L'organisation du Triathlon international de Montréal suggère à la Ville de doubler la taille du lac aux Castors pour qu'elle puisse y tenir son épreuve de natation et que la population puisse s'y baigner. L'idée sera présentée aujourd'hui dans le cadre d'une consultation publique.

Un texte de Thomas Gerbet

Dans un document obtenu par Radio-Canada, le Triathlon international de Montréal propose de rendre le lac aux Castors accessible à la baignade publique, dans la lignée des projets de plages et d'accès à l'eau qui se sont développés ces dernières années.

« Le succès de la plage Jean-Doré permet d’avancer que nous avons développé une expertise pour créer un système de filtration naturelle de l’eau, pour une surface d’eau artificielle », écrit dans sa présentation le président de l'organisation, l'avocat Patrice Brunet.

Son projet sera présenté dans le cadre du Plan d'action du sport et du plein air urbains 2018-2028 de la Ville de Montréal. La municipalité a encouragé les citoyens et les organismes à présenter des mémoires.

À l'heure actuelle, le lac aux Castors n’est pas adapté à la baignade, car il ne dispose pas d'un système de filtration pour maintenir une qualité d’eau acceptable.

Le Triathlon international de Montréal aimerait que cet endroit emblématique et touristique sur le mont Royal accueille également sa compétition regroupant trois sports (natation, cyclisme et course à pied).

« Ce projet permettrait de créer un site répondant aux normes internationales de triathlon, un sport olympique émergeant, important autant pour la population que pour l’élite mondiale », écrit Patrice Brunet.

Réaménagements

Selon sa proposition, une section serait réservée à la baignade de plage et une autre à la natation en eau libre. Le projet nécessiterait des réaménagements importants au bassin actuel, en premier lieu un agrandissement.

La partie la plus longue du lac mesure environ 220 mètres. Or, la Fédération internationale de triathlon exige une ligne droite d’un minimum de 300 mètres au départ du parcours de natation. Patrice Brunet propose trois options:

Le lac aux Castors a une profondeur de 7 mètres depuis qu’il a été creusé jusqu’au roc, au cours des dernières années, pour lutter contre la prolifération des algues.

Depuis 2016, le Triathlon International de Montréal tient son épreuve de natation dans le bassin Jacques-Cartier, au Vieux-Port de Montréal. L'organisation dispose aussi du bassin d'aviron olympique, sur l'île Notre-Dame.

Le site du Vieux-Port présente l'intérêt d'être bien situé et visible des touristes et de la population. Mais il a aussi des désavantages : il faut fermer des rues, et l'épreuve nuit à la navigation des petits et gros navires.

« Avec un site permanent pour le triathlon, dans un espace de parc, on fermerait moins de rues et on utiliserait le parcours du Grands prix cycliste », dit Patrice Brunet.

Près d'une cinquantaine de citoyens et d'organismes présenteront des mémoires lors des cinq journées de consultations organisées par la Ville de Montréal jusqu'au 17 mai.

L'objectif de la municipalité est de partager des idées pour créer des environnement favorables à la pratique des activités physiques et des sports extérieurs.

Plus d'articles