Retour

Nombre record de passagers à l'aéroport Montréal-Trudeau

Le nombre de voyageurs qui passent par Dorval continue à augmenter. L'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau a en effet accueilli 1,1 million de passagers de plus en 2016, a annoncé Aéroports de Montréal (ADM), jeudi.

Cette augmentation de 6,9 % a porté le nombre de voyageurs à 16,6 millions, un nouveau record. Il s’agit d’une septième hausse annuelle consécutive pour Montréal-Trudeau, qui occupe le troisième rang au Canada pour l’achalandage, après les aéroports internationaux de Toronto et de Vancouver.

Le PDG d’ADM, Philippe Rainville, a estimé, dans un communiqué, que le trafic pourrait atteindre 20 millions de passagers en 2020. « Déjà, 2017 [part] très bien : la nouvelle liaison quotidienne d’Air Canada entre Montréal et Shanghai, qui débute le 16 février prochain, devrait générer à elle seule quelque 125 000 passagers, dont un grand nombre de touristes chinois, tandis que le réseau d’Air Transat s’étendra jusqu’à Tel Aviv [Israël] », a souligné M. Rainville.

Quelques données par secteur d’activité :

  • Hausse de près de 9,7 % du nombre de passagers dans le secteur intérieur; ADM souligne l’achalandage de la liaison Montréal-Toronto;
  • Augmentation de 5,9 % dans le secteur international; ADM mentionne que 2016 était la première année complète d’exploitation d’Air China et que les vols vers l’Europe ont atteint un nouveau sommet;
  • Hausse de 4,3 % du trafic entre le Canada et les États-Unis; ADM énumère des destinations comme Los Angeles, San Francisco, Las Vegas, Denver et New York à titre d’exemples;
  • Le trafic de correspondance est passé de 2,8 millions de passagers en 2015 à 3,1 millions en 2016, soit environ 300 000 voyageurs de plus.

Cette hausse du trafic a un prix : de nombreux voyageurs se sont plaints, l’été dernier, du temps d’attente aux douanes à leur arrivée à Montréal, durant les périodes de pointe. Des experts estiment que la situation de quasi-monopole de Montréal-Trudeau et la difficulté d'agrandir un tel aéroport enclavé peuvent expliquer cette situation, qui n’est pas unique à la métropole.

Le gouvernement fédéral a promis d’étudier le problème d’achalandage à Montréal-Trudeau et de trouver des solutions.

Plus d'articles