Retour

Nomination d'un directeur général pour le nouveau Festival du rire de Montréal

Les humoristes derrière le Festival du rire de Montréal doivent se mettre au travail dès lundi pour concrétiser ce nouvel événement qui a été annoncé il y a moins d'une semaine.

Martin Petit, qui mène le projet depuis ses débuts, a annoncé dimanche qu’un directeur général par intérim avait été choisi : le notaire Paul Larocque, l'ancien maire de Bois-des-Filion. Ce dernier devra évaluer les candidatures de ceux qui aspirent à prendre sa place.

C’est ce qu’on a appris lors du passage de 11 des membres du groupe à l’émission Tout le monde en parle, dimanche soir. Des rencontres sont prévues lundi avec la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, et mardi avec la Ville de Montréal.

En entrevue, Martin Petit a rappelé les circonstances qui l’ont mené à vouloir faire vivre l’humour à Montréal en dehors de Juste pour rire, organisation entachée par les accusations d’agression et d’inconduite sexuelles visant son fondateur, Gilbert Rozon.

« Trois semaines avant [que le scandale éclate], on parlait au téléphone, et la dernière affaire [que Gilbert Rozon] m’avait dite - parce qu’il coproduit l’émission Les pêcheurs avec moi -, il terminait toujours ses conversations en me disant : "Merci Martin pour ta confiance." Je me suis dit : "Ok, c’est de ça dont il a été question pendant 30 ans, abuser de la confiance de tout le monde." »

Martin Petit en avait contre le fait que Gilbert Rozon passe à la caisse et vende au plus offrant ce festival « créé grâce aux fonds publics, à des milliers d’employés […] et aux artistes qui ont donné leur talent ».

C’est alors qu’il a appelé ses meilleurs amis humoristes pour échanger des idées autour d’un verre. « De ces idées-là est sortie celle de faire quelque chose de mieux », a-t-il raconté.

Le Festival du rire de Montréal, un projet mené par une organisation à but non lucratif, est né de ces rencontres. Depuis, une cinquantaine d’humoristes ont appuyé la démarche.

« Ça peut devenir crédible rapidement »

La ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec, Dominique Anglade, a rapidement pris contact avec Martin Petit afin que son ministère puisse accompagner l’organisation du festival dans la mise en place d’un plan d’affaires qui tienne la route.

Depuis, le Festival du rire de Montréal a également annoncé un partenariat avec le Mouvement Desjardins.

Les détails du partenariat n’ont toutefois pas été précisés.

Le Festival du rire de Montréal doit se tenir en 2018, mais l’organisation n’a toujours pas prévu de dates. Une rencontre mardi avec la Ville de Montréal doit porter sur ce sujet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine