Une dizaine de travailleurs sur le chantier du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM) ont cessé toute activité en matinée, jeudi, après avoir constaté des fissures dans des matériaux.

Les employés, qui étaient à l'oeuvre au neuvième étage d'un des bâtiments en construction, craignaient pour leur sécurité. La pièce fissurée, appelée cale, est en acier. Elle se retrouve entre les poutrelles et la toiture.

« Les travailleurs ont remarqué que des morceaux d'acier étaient fissurés, craqués, et ça, c'est pas normal. Une feuille d'acier ne déchire pas comme une feuille de papier », a expliqué Simon Lévesque, responsable santé et sécurité à la FTQ-Construction.

M. Lévesque lance l'hypothèse que les poutres aient pu être fissurées par « du poids, une charge, des vibrations ».

Ce ne serait pas un problème structurel

Le consortium qui est le maître d'oeuvre de ce chantier, Construction Santé Montréal, a érigé un périmètre de sécurité et confié l'enquête à une équipe d'ingénieurs qui remettront leur rapport vendredi ou lundi prochain à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Il reviendra à la CNESST de déterminer s'il est sécuritaire de replacer des travailleurs sur cette portion du chantier. Entre-temps, toute activité y est interrompue.

Le consortium Construction Santé Montréal estime qu'il ne s'agit pas d'un problème structurel, puisqu'une seule pièce est fissurée. « Si ç'avait été plusieurs cales fissurées sur toute la largeur du bâtiment, là il y a un problème, mais ce n'est vraiment pas le cas », a déclaré Stéphane Mailhot, directeur des communications et des affaires publiques chez Construction Santé Montréal.

Des mois de retard

Quelque 2000 travailleurs de la construction s'activent au quotidien sur le chantier du CHUM, qui a commencé en 2011, et dont les travaux devaient être terminés en avril dernier. C'est plutôt au mois de novembre que le nouvel hôpital sera livré et qu'on commencera à préparer l'équipement et à former les 5000 employés.

Le CHUM sera en mesure d'accueillir les patients dans ses nouveaux bâtiments au début de 2017.

Ce chantier d'envergure a des coûts à l'avenant : ils sont de 2,089 milliards de dollars, ou de 2,575 milliards si on y ajoute le centre de recherche de 470 millions.

Avec les informations de Catherine Gauthier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine