Retour

Nouveau pont Champlain : manifestation surprise de travailleurs de la construction

Des opérateurs de machinerie lourde affiliés à la FTQ-Construction ont manifesté vendredi matin devant les locaux de SNC-Lavalin et devant l'hôtel de ville de Montréal. Ils dénoncent l'emploi de grutiers de l'extérieur de la région de Montréal sur le chantier du nouveau pont - une revendication qui rappelle celle de Bernard « Rambo » Gauthier, sur la Côte-Nord.

Un texte de Thomas Gerbet

Une délégation de grutiers a remis une la liste des travailleurs disponibles au chômage à une représentante de SNC-Lavalin. La délégation ira ensuite à l'hôtel de ville de Montréal pour demander au maire de faire pression pour l'embauche de travailleurs de la région.

Sur les 20 grutiers actifs sur le chantier, au moins 6 proviennent de l'extérieur de la région métropolitaine, selon nos informations. Certains habitent par exemple dans la région de Québec.

Pourtant, une vingtaine de grutiers sont actuellement au chômage à Montréal, alors qu'ils possèdent les compétences nécessaires pour travailler sur ce chantier, estime le syndicat. 

Selon la FTQ-Construction, l'employeur devrait, en principe, embaucher des gens de la région où se trouve le chantier. Mais le syndicat dénonce des échappatoires dans la loi et accuse SNC-Lavalin de s'en prévaloir.

La porte-parole de SNC-Lavalin a rappelé que des centaines d'embauches sont à venir à mesure que le chantier du nouveau pont Champlain va prendre de l'ampleur.

Ces revendications rappellent le combat mené depuis plusieurs années par Bernard « Rambo » Gauthier, sur la Côte-Nord. 

En juin, plus de 150 travailleurs de la construction ont manifesté sur des routes de la Côte-Nord pour réclamer des emplois sur les chantiers de la région. Quelques jours plus tard, Québec annonçait la création d'un comité de travail pour favoriser l'embauche régionale sur la Côte-Nord.

Bernard Gauthier a apporté son souien aux grutiers qui ont manifesté à Montréal. Au micro de Radio-Canada Côte-Nord, il reproche au gouvernement de ne pas écouter les travailleurs : « Ce sont des gens suffisants. Leur égo est plus haut que la tour CN de Toronto. »

Pour consulter sur votre appareil mobile le graphique du nombre de grutiers par région, cliquez ici.

Selon la Commission de la construction du Québec, le salaire moyen gagné par un grutier qui travaille plus de 500 heures atteint 73 400 $, ce qui en fait un des salaires les plus élevés de tous les métiers de la construction assujettis aux conventions collectives.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine