Retour

Opération charme de Denis Coderre et Stephen Bronfman

Le maire de Montréal, Denis Coderre, et l'ex-actionnaire des Expos de Montréal Stephen Bronfman ont fait parvenir une missive aux 30 équipes du baseball majeur afin de mousser la candidature de la ville auprès de ses gouverneurs, a appris La Presse Canadienne.

La lettre, dont La Presse Canadienne n'a pas obtenu copie, était signée de la main des deux hommes, a indiqué une source.

Elle avait pour but de « s'assurer que tout le monde au sein du baseball majeur ait l'opportunité de savoir qui est associé au projet, ce qui a été fait et ce qu'ils veulent accomplir », a révélé une autre personne proche du dossier.

Rejoint par La Presse Canadienne, le maire Coderre a confirmé l'existence de cette lettre.

« Elle fait partie de notre stratégie afin de prouver notre sérieux à tous ces gens, a-t-il affirmé. Il est normal et naturel de tenir au courant les propriétaires: ce sont eux qui vont prendre la décision finale. Elle s'inscrit dans une suite logique de nos actions des derniers mois : notre rencontre avec le commissaire Manfred, notre présence à Cooperstown, etc. »

La lettre, envoyée il y a quelques semaines, présentait également l'option la plus probable pour le site d'un éventuel stade - le bassin Peel.

Toutes les équipes du baseball ont été contactées, même les Rays de Tampa Bay et les Athletics d'Oakland, deux organisations en difficultés à la recherche d'un nouveau stade.

« Il ne s'agissait pas d'une sollicitation, ni d'une provocation de la part de Montréal, a indiqué un dirigeant du baseball majeur. Ils l'ont envoyée à tout le monde, il n'y avait pas de raison "d'épargner" ces deux franchises. »

Bronfman à l'avant-plan

La cosignature de M. Bronfman n'est pas anodine. La semaine dernière, l'ex-sénateur et ministre conservateur Michael Fortier avait affirmé que MM. Bronfman et Coderre mènent le dossier » du retour des Expos.

Par ailleurs, M. Bronfman faisait partie du groupe d'actionnaires qui ont poursuivi le baseball majeur et Jeffrey Loria, en 2002, à la suite de la vente des Expos au baseball majeur. La missive avait peut-être comme objectif secondaire de réparer certains liens.

« Certains propriétaires actuels éprouvent encore du ressentiment à l'endroit de M. Bronfman, selon ce dirigeant. Cela ne me surprendrait pas que la colère ne soit pas encore apaisée. Les termes utilisés à leur endroit dans la poursuite étaient très forts. »

« Il s'agissait d'une lettre de deux amants du baseball et de Montréal, pas une lettre pour réparer des liens, a pour sa part répliqué M. Coderre. J'ai parlé avec plusieurs propriétaires du baseball majeur à Cooperstown et le nom de Bronfman a très bonne presse auprès d'eux. »

Une source au baseball majeur affirme que le maire Coderre a tenu le commissaire Rob Manfred au courant de sa démarche, bien qu'il n'avait pas à le faire. Lui permettra-t-elle de faire avancer le projet?

« Possiblement, je ne saurais dire. Mais il n'y a pas de franchise disponible pour l'instant », a rappelé cette source.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine