Retour

Opération séduction pour attirer les médecins dans les Laurentides

Les Centres de santé et de services sociaux des Laurentides et de Lanaudière se lancent dans des opérations séduction pour attirer de jeunes médecins.

Un texte de Francis Labbé

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, il manque en effet 150 médecins dans ces deux régions. Dans les Laurentides, 180 000 personnes sont sans médecin de famille.

« Nous allons les avoir par le ventre », admet à la blague Patrice Deslauriers, agent de recrutement médical pour les Laurentides. « Samedi, nous allons les emmener dans le parc régional de la Montagne du Diable, pour faire du ski ou de la raquette. Ensuite, nous allons les emmener à la cabane à sucre pour un souper extraordinaire. »

Patrice Deslauriers recrute de jeunes médecins dans les Laurentides depuis plusieurs années. Les samedi et dimanche 25 et 26 février prochain, c'est en quelque sorte son opération « grande séduction » afin de convaincre six jeunes médecins de venir compléter leur formation pratique en médecine de famille dans les Laurentides.

« C'est surtout la pratique médicale qui les intéresse », poursuit M. Deslauriers. « Nous allons surtout leur montrer ce que c'est, la pratique médicale hors des grands centres. Ils sont plus autonomes, sans être complètement isolés. »

Marilou Croteau a terminé sa formation en médecine en août dernier. Elle a décidé de s'établir à Saint-Eustache, où elle a fait son internat. Il s'agit d'une étape où les futurs médecins pratiquent sous la supervision de médecins expérimentés.

« C'est un très beau milieu, dit-elle. Il y a des spécialistes pour nous aider avec les patients, mais en même temps, ce n'est pas comme dans les grands centres, où les patients sont d'emblée envoyés vers les spécialistes. C'est un gros avantage. »

Plus d'articles