Retour

P.K. Subban s'engage auprès des enfants malades

Le défenseur du Canadien P.K. Subban apporte son soutien à l'Hôpital de Montréal pour enfants grâce aux 10 millions de dollars que versera sa Fondation au cours des sept prochaines années.

La nouvelle a été confirmée, mercredi, dans une conférence de presse tenue en présence de Mme Élise Béliveau, veuve de l'ancien capitaine du Tricolore Jean Béliveau. Ce dernier avait été le premier joueur du CH a établir une fondation du même type lors de sa retraite. Elle est à la base du camp Papillon, l'une des plus importantes colonies de vacances pour enfants handicapés en Amérique du Nord.

« Je suis reconnaissant de l'engagement que le Canadien a démontré à mon égard en m'accordant un contrat de huit ans. Maintenant, c'est à mon tour de le faire », a déclaré Subban dans un français très compréhensible. Il a aussi salué la mémoire de son idole Jean Béliveau.

Interrogé sur ce qui le motivait à mettre autant d'argent dans cette cause, Subban a simplement répondu « pourquoi pas ». « Ta ville est aussi ma ville et je veux donner l'exemple ». Subban a aussi indiqué qu'il croyait fermement que si on voulait changer le monde, il faillait commencer par les enfants.

En tentant d'expliquer d'où il tenait cette générosité et ce goût de s'impliquer dans sa communauté, Subban a rappelé que son père avait été un formateur durant 30 ans, et que deux de ses soeurs et son beau-frère étaient des enseignants. « J'ai passé ma vie entouré de gens qui ont l'habitude d'en donner plus qu'ils en reçoivent. Alors, à ceux qui m'accusent d'être égoïste et prétentieux (cocky), c'est qu'ils ne me connaissent pas », a dit Subban.

Cette action de parrainage de Subban constitue le plus important geste de philanthropie de la part d'une vedette sportive dans l'histoire canadienne.

Les sommes amassées serviront essentiellement à soutenir les parents qui doivent interrompre leur carrière pour prendre soin de leur enfant malade.

En guise de remerciement, l'Hôpital a procédé à l'inauguration d'un espace baptisé l'Atrium P.K. Subban.

Plus d'articles

Commentaires