Retour

Pas d'indexation des retraites, les cols bleus fulminent

Les cols bleus de Montréal dénoncent vivement la décision de l'administration Coderre de ne plus indexer leur régime de retraite.

Le conseil municipal a entériné cette mesure lundi, par 34 voix contre 25, dans le but d'assainir les finances de six régimes de retraite, dont celui des cols bleus. La décision touche au total quelque 17 000 personnes.

En novembre dernier, le coordonnateur du Regroupement des retraités cols bleus de la Ville de Montréal, Jean Lapierre, avait menacé la Ville d’intenter un recours collectif si elle allait de l’avant avec ce projet.

Le Regroupement a demandé d'opter pour le maintien de l'indexation des rentes des retraités et de ne pas « fragiliser le bien-être de milliers de personnes qui ont fait carrière en servant les citoyens de Montréal ».

Lundi, Ginette Carter, dont le mari a travaillé 28 ans pour la Ville, déplore les répercussions de cette mesure. « Ce qu’ils nous ont donné depuis 15 ans, ils veulent nous l’ôter. Moi je dis : pourquoi? Pourquoi le maire qui prône qu’il veut aller contre la pauvreté? » demande-t-elle.

La Ville affirme que la suspension de l'indexation des régimes de retraite va lui permettre de réduire de 168 millions de dollars les déficits à sa charge.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine