Retour

Pas de procès pour avoir peint un faux Riopelle

Le peintre montréalais Michel Vermeulen n'aura finalement pas à subir de procès pour avoir produit une fausse toile de Jean-Paul Riopelle.

Un texte de Geneviève Garon

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales a choisi la voie de la « déjudiciarisation » et a retiré les deux chefs d'accusation qui pesaient contre l'homme de 56 ans.

Cela signifie que son procès de deux semaines prévu devant jury en juin prochain n'aura pas lieu.

Michel Vermeulen avait été arrêté en 2016 pour avoir peint une toile et l'avoir signée du nom de Jean-Paul Riopelle, avant de la mettre en ligne sur le site eBay pour 300 000 $.

Le peintre assure n'avoir jamais tenté de tromper qui que ce soit avec son oeuvre, baptisée « Canular ». Selon lui, la signature au bas du tableau était volontairement très différente de celle de M. Riopelle.

« Je comprends la famille Riopelle d'avoir été choquée », a assuré malgré tout Michel Vermeulen, à la sortie de la salle d'audience, au palais de justice de Montréal, jeudi.

Il a d'ailleurs fait parvenir des excuses à la famille.

L'artiste est soulagé par le retrait des accusations criminelles et pourra récupérer sa toile.... À condition qu'il en modifie la signature.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine