Après une révision de la vidéo et un entretien téléphonique avec Dustin Byfuglien, le département de la sécurité des joueurs de la LNH a choisi de ne pas sévir contre lui.

Dans son jugement rendu public sur son site Internet, la ligue dit accepter la version des faits de Byfuglien à la suite du choc de dimanche soir, à Montréal, entre le défenseur des Jets et Brendan Gallagher.

Selon le porte-parole de la LNH, il revenait à l'attaquant du Canadien de se protéger après avoir perdu sa course pour la rondelle face à Byfuglien.

On y dit également que le premier point de contact n'était pas entre l'épaule et la tête, mais entre la hanche de Gallagher et les mains de Gallagher.

La ligue conclut que la différence de poids entre les deux joueurs a été la cause de la spectaculaire projection de Gallagher sur la patinoire.

Les précédents de Byfuglien en la matière n'ont pu être retenus contre lui étant donné qu'il a été blanchi pour ce dernier incident pour lequel il avait écopé d'une pénalité mineure.

Plus d'articles

Commentaires