Le jury du procès de l'entrepreneur Tony Accurso va passer une deuxième nuit isolé, sans contact avec le monde extérieur, en attendant de s'entendre sur un verdict unanime.

Un texte de Geneviève Garon

Les sept hommes et cinq femmes ne se sont pas manifestés et n’ont posé aucune question depuis le début de leurs délibérations mardi après-midi.

Tony Accurso, 66 ans, est accusé d’avoir trempé dans un stratagème de partage de contrats orchestré par l’ex-maire de Laval Gilles Vaillancourt entre 1996 et 2010.

Les jurés doivent trancher sur les cinq chefs d’accusation qui pèsent contre l’homme d’affaires : complot afin de commettre des actes de corruption dans le monde municipal et des abus de confiance, complot afin de commettre des fraudes, corruption, aide à commettre des abus de confiance et fraude de plus de 5000 dollars.

Ce dernier chef d’accusation est passible d’une peine d’emprisonnement maximale de 14 ans. Pour les autres chefs, Tony Accurso risque un maximum de cinq ans derrière les barreaux s’il est reconnu coupable.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les piscines d'hôtel les plus spectaculaires





Rabais de la semaine