Retour

Paul Byron à l'entraînement, Condon face aux Sénateurs

Le Canadien disputera trois autres matchs sur la route lors des quatre jours qui viennent. Et il aura l'occasion d'étrenner ses nouveaux joueurs.

Un texte de Diane Sauvé

Paul Byron jouera lors de ce voyage, a confirmé Michel Therrien. Quant à Mike Condon, il sera devant le filet dimanche à Ottawa contre les Sénateurs, au lendemain du match à Boston.

Byron, réclamé au ballotage des Flames de Calgary, s'est entraîné au sein du quatrième trio en alternance avec Brian Flynn.

Le petit centre (5 pi 7 po), originaire d'Ottawa, sait bien ce qu'il l'attend à Montréal.

« Bob (Hartley) m'a dit à quoi ça ressemblait jouer à Montréal. Mais en grandissant à Ottawa et en jouant à Gatineau, dans la LHJMQ, je sais exactement à quoi m'attendre ici. »

Michel Therrien aussi a parlé à Bob Hartley, qui a beaucoup aimé l'attaquant. Le mot-clé dans le cas de Byron, c'est la vitesse.

« Il crée des chances de marquer par sa rapidité. C'est un grand travaillant. C'est important d'avoir des joueurs avec beaucoup de vitesse. Nous y croyons. »

Paul Byron, qui a été utilisé à toutes les sauces à Calgary, croit en sa polyvalence.

Il a raté le début du camp d'entraînement en raison d'une chirurgie au poignet et s'est fait opérer aussi en avril pour une hernie.

Le joueur de 26 ans se dit complètement rétabli et affirme que la transition se fait bien avec sa nouvelle équipe. C'est son père qui doit maintenant s'y faire.

« Mon père a des sentiments partagés. Il a grandi en tant que partisan des Bruins, malheureusement pour lui. Je crois qu'il va porter le chandail des Canadiens cette saison et m'encourager. Nous allons simplement devoir le convertir. »

Quant au gardien substitut, Mike Condon, il savait depuis lundi dernier qu'il affronterait Ottawa dimanche.

C'est en fait la première chose que lui a dite Michel Therrien lundi, lui signifiant ainsi qu'il resterait avec le grand club.

« J'ai hâte. Ce sera amusant. Que je le sache la veille ou une semaine à l'avance, ça ne me dérange pas. La préparation reste la même. »

Visiblement le gardien rouquin refuse de s'emballer. L'entraîneur-chef, lui, veut simplement le voir poursuivre sur la même veine.

Toujours la même rivalité contre Boston ?

Si le Canadien affrontera des Bruins bien différents cette saison, sans Lucic et peut-être bien Chara, la rivalité reste la même, assure Dale Weise.

« Ces deux équipes ne s'aiment tout simplement pas », affirme le #22.

Michel Therrien n'espère pas de cadeaux de la part des joueurs de Claude Julien, même si certains des gros canons n'y sont plus.

« C'est une équipe qui est toujours coriace. Il y a beaucoup de guerriers. Les deux clubs sont toujours bien préparés quand ils s'affrontent. »

La mission du CH n'a rien d'une sinécure avec trois matchs en quatre jours à Boston, Ottawa et Pittsburgh. Mais elle est déterminante pour Michel Therrien.

« C'est crucial d'avoir un bon début de saison, lance Therrien. C'est une situation qui peut être difficile avec quatre matchs d'affilée sur la route. Mais il faut les prendre un à la fois. »

Le pilote du Tricolore faisait remarquer que, sur 11 matchs inauguraux, la victoire est allée à 7 clubs visiteurs.

Et pour certains comme Dale Weise, jouer sur la route, c'est plus facile... pour le sommeil.

« Tu vas au lit plus tôt. Tu n'as pas à courir après les enfants dans la maison. Nous avons à peu près neuf repas prévus par jour. »

Chanceux...

Trios à l'entraînement :

  • Pacioretty-Plekanec-Gallagher
  • Eller-Galchenyuk-Semin
  • Fleischmann-Desharnais-Weise
  • Flynn/Byron-Mitchell-Smith-Pelly

Duos de défenseurs :

  • Markov-Subban
  • Emelin-Petry
  • Beaulieu-Gilbert
  • Tinordi-Pateryn

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine