Retour

Perquisitions contre les Hells dans quatre villes de Lanaudière

L'Escouade nationale de répression contre le crime organisé (ENRCO) a mené mercredi une série de frappes contre les Hells Angels dans le sud de Lanaudière. Selon nos sources, l'opération visait un réseau de stupéfiants relié à Mario Brouillette, un membre retraité du groupe de motards qui aurait toujours une grande influence sur l'organisation.

Les perquisitions visaient quatre résidences, une bijouterie et des véhicules de Repentigny, Terrebonne, Charlemagne et Mascouche.

Selonun bilan transmis en milieu d'après-midi, elles ont permis de recueillir :

  • Plus de 180 000 $ en argent comptant;
  • Une arme de poing;
  • Un silencieux;
  • Trois vestes pare-balles;
  • Des munitions;
  • 100 grammes de cocaïne;
  • 18 grammes de haschich;
  • 28 grammes de cannabis;
  • Des appareils électroniques et du matériel informatique;
  • De l’équipement et de la documentation liée au trafic.

Aucune arrestation n'a été effectuée. Il s'agit en fait d'une nouvelle stratégie des enquêteurs depuis que l'arrêt Jordan a permis à plusieurs membres des Hells Angels de recouvrer leur liberté. Elle permet d'accumuler des preuves en vue d'arrestations futures.

L’ENRCO est composée de policiers de la Sûreté du Québec, de la Gendarmerie royale du Canada, du Service de police de la Ville de Montréal et du Service de police de Laval. Cette escouade créée il y a quelques mois s’attaque principalement aux dirigeants d’organisations criminelles.

Une cinquantaine d’agents accompagnés de maîtres-chiens ont participé à l'opération de mercredi.

Avec les précisions de Pascal Robidas

Plus d'articles