Au lendemain d'un éclatant triomphe de 3-0 contre le Fire (12-7-5), et d'une déclaration pour le moins surprenante d'Ignacio Piatti, l'Impact (9-8-6) a repris du service à l'entraînement, jeudi. Comme il fallait s'y attendre, les joueurs ne semblaient pas enclins à exprimer le fond de leur pensée concernant le dossier chaud.

Un texte de Félix St-Aubin

Les propos de Piatti ont eu l'effet d'une bombe. Le milieu de terrain vedette a clamé haut et fort mercredi qu'il ne lui restait qu'une poignée de matchs à disputer sous l'uniforme Bleu-blanc-noir, faisant référence à la terminaison de son entente à l'issue de la saison.

Les membres de l'équipe montréalaise ont emprunté le chemin tracé par l'entraîneur-chef Mauro Biello la veille. Ils ont souligné l'apport incommensurable de Piatti sur le terrain et affirmé que les discussions contractuelles se déroulent entre le clan Piatti et la direction de l'Impact.

« [Si je suis] surpris... On sait qu'il est en négociation de contrat, on sait que c'est un joueur très, très important, a commenté Laurent Ciman après quelques secondes de réflexion. Comme l'a dit l'entraîneur, c'est un des meilleurs joueurs de la ligue. »

L'instructeur adjoint Jason Di Tullio a également encensé le 5e buteur de la MLS, auteur de 12 réussites, dont un doublé contre Chicago, le tout en prenant soin de se distancer des commentaires énoncés par l'as marqueur.

« Honnêtement, comme l'entraîneur l'a dit hier, on se concentre sur ce qui se passe sur le terrain. On est chanceux de l'avoir à l'entraînement et dans les matchs, comme on l'a vu hier. On sait qu'il va être là samedi, on se prépare avec Piatti. Les autres choses de l'extérieur on ne contrôle pas ça, on va laisser ça au propriétaire. »

« Ce sont les affaires de Nacho, a pour sa part indiqué Evan Bush. [...] C'est un bon gars à avoir dans l'équipe, il ne causera certainement aucun problème. Si cela le dérange et qu'il est malheureux, il ne l'a toutefois pas démontré hier. Il a signé une excellente performance et j'espère qu'il poursuivra en ce sens. »

L'Impact en ascension

Outre l'étonnant discours de Piatti, pratiquement tout est au beau fixe à l'heure actuelle dans le camp montréalais, l'Impact ayant récolté trois gains consécutifs. Au cours de cette heureuse séquence, Bush a obtenu deux blanchissages et le Bleu-blanc-noir a affiché un différentiel de huit buts pour contre un seul filet accordé.

La série de victoires des protégés de Biello leur a permis de redresser la barre et de se hisser au-dessus du seuil de respectabilité de ,500 pour la première fois de la campagne. Ils pointent actuellement au 7e rang dans l'Association de l'Est, à deux points des séries.

Le déclencheur s'est produit à la suite d'une retentissante défaite de 4-0 contre les Red Bulls (12-9-2), à New York. La débandade dans l'antre des taureaux a effectivement servi d'électrochoc pour le onze montréalais.

« Je pense que parfois tu as besoin des moments dans une saison pour un déclic. Je sais qu'on était tous mécontents du match face aux Red Bulls, donc on est revenus à la base en étant compacts en défense, en ayant toujours une couverture autour du ballon, en travaillant les uns pour les autres et en gardant cela très simple en attaque », a énoncé Di Tullio.

Ce soubresaut au classement est survenu à un moment opportun pour l'Impact.

Le Bleu-blanc-noir n'a cependant pratiquement pas le droit à l'erreur au cours des prochaines semaines. S'il est vrai que la progression a été fulgurante, les troupiers de Biello ne sont pas à l'abri d'une dégringolade : quatre points séparent la 7e et la 10e place.

L'Impact pointe sans contredit dans la bonne direction, mais la besogne est bien loin d'être achevée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine