Retour

Piatti restera avec l’Impact jusqu’en 2020

Le propriétaire de l'Impact, Joey Saputo, a annoncé mardi que le milieu de terrain argentin Ignacio Piatti avait signé une prolongation de contrat jusqu'en 2019 avec une année d'option au club montréalais en 2020.

Ni Piatti, ni l'Impact n'a voulu dévoiler le salaire du joueur argentin.

« Est-ce que tu dévoiles ton salaire, a demandé Piatti au journaliste qui le questionnait. Le salaire c'est pas important. Ce n'était pas une question d'argent. »

« Nacho est l’un des cinq meilleurs joueurs de la ligue. Et il sera payé comme l’un des cinq meilleurs joueurs de cette ligue », a déclaré Saputo en conférence de presse au centre d'entraînement de l'Impact.

En guise de comparaison, l’attaquant David Villa, cinquième salarié de la MLS cette saison, gagne un peu plus de 5,5 millions de dollars avec le New York City FC selon la liste publiée par l'Association des joueurs de la MLS..

À un peu plus de 7 millions de dollars par an, le Brésilien Kaka, de l'Orlando City SC, et l'Italien Sebastian Giovinco, du Toronto FC, se retrouvent au sommet du classement des salaires du circuit nord-américain.

Depuis son arrivée à Montréal en 2014, l'Argentin de 32 ans a récolté 47 buts et 21 passes décisives en 91 matchs de saison. Il a été nommé joueur par excellence de l’équipe en 2015 et en 2016, en plus d'avoir fait partie du meilleur XI de la MLS la saison dernière.

« Je tiens à remercier le président Joey Saputo, Adam Braz et Nick De Santis qui m'a fait découvrir cette ville que j'aime beaucoup en 2014, a déclaré Piatti. Je suis très ému et très heureux de rester ici. J'espère être encore meilleur au cours des trois prochaines saisons. Je me sens bien ici. Je pourrais peut-être même terminer ma carrière ici. »

Les deux clans ont débuté les discussions en janvier dernier. Les négociations ont été longues et Piatti a même montré des signes d'impatience au cours des dernières semaines. Pour Saputo, ce n'était pas une question d'argent.

« Je savais ce que ça prenait pour le garder à Montréal, a expliqué le président. Les contrats dans la MLS sont très complexes à comprendre même pour des avocats. On a dû régler plusieurs détails sur la forme du contrat, mais pas sur le montant. »

Saputo a admis qu'il sera difficile d'accueillir un troisième joueur désigné dans sa formation en 2018 pour des raisons budgétaires. Piatti et Blerim Dzemaili possèdent déjà ce statut avec le club.

« Avec les changements qu’on peut avoir dans l’effectif l’année prochaine, ça donne de l’espace pour aller chercher, peut-être pas un joueur désigné, mais un joueur d’importance sans qu’il soit désigné grâce aux montants d’allocations ciblés (TAM) », a néanmoins suggéré le président du Bleu-blanc-noir.

Pas de vote de confiance envers Biello

Même s'il a déclaré vouloir attendre la fin du calendrier pour faire le bilan de la saison, Saputo a tenu à commenter les rumeurs du remplacement de Mauro Biello à la tête de l'équipe et de l'intérêt du club envers Alessandro Nesta, ex-défenseur du onze montréalais devenu instructeur à Miami dans la NASL, comme éventuel remplaçant.

« J’ai parlé avec Mauro et avec mon équipe quand [les rumeurs] sont sorties. Mais les discussions que j’ai eues avec Mauro sont suffisantes pour le rassurer. »

Saputo n’a pas toutefois voulu confirmer que Biello sera de retour l’an prochain en tant qu'entraîneur-chef. « Ça, c’est quelque chose dont je vais parler à la fin de l’année. »

Après l'entraînement matinal de l'équipe, Mauro Biello n'a pas non plus voulu s'étendre sur le sujet.

« On doit vivre avec les rumeurs, a répondu l'entraîneur-chef. On bloque les bruits et on se concentre sur notre travail. Quand on a signé nos contrats, on savait très bien que ces choses-là pouvaient arriver. »

L'Impact a encore deux matchs à disputer avant la fin du calendrier. La prochaine rencontre de l'équipe est prévue dimanche à Toronto.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine