Retour

Piatti revient au jeu à temps pour affronter les Red Bulls

Ignacio Piatti fera partie de la formation de l'Impact de Montréal samedi pour affronter les Red Bulls, à New York.

Son retour tombe à point nommé si on en juge par le soulagement manifesté par l’entraîneur-chef, Rémi Garde.

Blessé à une cuisse, Piatti avait été contrait de rater le pénible match de l’Impact contre le Revolution, vendredi dernier. « La semaine dernière, j’ai senti quelque chose aux quadriceps, donc je n’ai pas pu jouer en Nouvelle-Angleterre. Maintenant, je suis bien et très content de m’entraîner avec l’équipe. Il y a un grand match pour nous samedi. »

Le retour de Piatti est d’autant plus heureux que Saphir Taïder doit purger un match de suspension, conséquence d’un carton rouge obtenu en Nouvelle-Angleterre. L’absence simultanée des deux vedettes du Bleu-Blanc-Noir aurait donné beaucoup de maux de tête à l’entraîneur-chef.

« C’était beaucoup pour notre équipe puisqu’on est toujours en construction d’un groupe qui se connaissait très peu voire pas du tout il y a quelques semaines. Ces deux joueurs absorbent la pression et sont capables de la gérer. Les deux en même temps, c’était difficile. »

Rémi Garde est demeuré secret quant à son choix de remplaçant pour pourvoir le poste de Taïder. Il n’a laissé filtrer aucun indice. La réponse à l’absence du numéro 8 sera toutefois collective, selon lui.

Rémi Garde a aussi confirmé que l’attaquant Matteo Mancosu sera disponible pour le match contre les Red Bulls, au besoin. Mancosu avait subi une blessure à la cuisse droite dans une défaite de 2-1 contre les Whitecaps de Vancouver.

Les Red Bulls, après la Ligue des Champions

Les joueurs de l’Impact affronteront une équipe blessée, samedi. Les Red Bulls ont subi une élimination frustrante mardi contre Guadalajara en Ligues des Champions de la Concacaf. L’équipe new-yorkaise avait pourtant réussi à imposer son rythme, fidèle à son habitude.

Le gardien de l’Impact Evan Bush constate que cette situation joue habituellement en défaveur des équipes, mais les Red Bulls représentent, selon lui, un cas d’exception.

« Après la ronde précédente en Ligue des Champions, presque toutes les équipes ont perdu la semaine suivante. New York est quand même une exception parce que l’équipe est beaucoup plus jeune. Ils n’ont pas peur de mettre à contribution les plus jeunes. C’est ce qu’ils ont fait à Orlando, par exemple. Ils ont obtenu beaucoup de succès quand ils ont opté pour cette approche. Mais nous serons prêts aussi à affronter leurs vedettes. Ce sera un des plus gros défis auxquels on a fait face cette saison. »

À New York, l’Impact en sera à un cinquième match disputé sur la route sur six. De l’avis général, les déplacements commencent à peser. L’équipe retrouvera toutefois la pelouse du Stade Saputo pour la première fois cette saison la semaine prochaine, contre le Los Angeles FC.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards