Retour

Plus d’autobus pour contrer les chantiers routiers de Montréal

Une série de mesures visant à réduire l'impact des travaux qui se poursuivront cet automne sur de grands axes routiers de Montréal ont été annoncées jeudi matin par le ministre québécois des Transports Jacques Daoust et le maire de Montréal Denis Coderre.

Le ministère des Transports du Québec et la Ville de Montréal investiront un total de 63 millions de dollars dans cette approche, qui vise à « faciliter la mobilité des personnes et des biens », a indiqué le ministre Daoust.

Selon lui, Montréal vit cette année une « situation exceptionnelle » en raison des travaux qui seront effectués au cours des prochaines semaines sur des routes névralgiques pour la métropole, dont l'autoroute Bonaventure, l'échangeur Turcot et le nouveau pont Champlain.

La Société de transport de Montréal (STM) compte notamment ajouter dès le 29 août 130 départs supplémentaires aux heures de pointe sur 13 lignes d'autobus circulant essentiellement dans le sud-ouest de la métropole. Ils viendront alimenter la ligne verte du métro, dont le service sera aussi bonifié.

Ces départs supplémentaires seront rendus possibles par l'achat de 25 nouveaux autobus, qui ne lui seront cependant livrés qu'en novembre. D'ici là, la STM transférera des autobus destinés à la ligne 747 vers le service régulier. Seize autocars seront loués pour desservir temporairement la ligne 747.

Places supplémentaires de stationnement

Parmi les autres mesures qui seront mises en oeuvre, soulignons des incitatifs à l'achat de titres de transport et l'ajout de places dans des stationnements incitatifs de la STM. La Chambre de commerce du Montréal métropolitain va aussi lancer un projet pilote pour encourager le télétravail et le covoiturage.

Les déplacements dans la métropole s'annoncent aussi compliqués pour les automobilistes de la Rive-Sud, puisque d'importants travaux doivent avoir lieu dans le secteur du pont Mercier et de l'échangeur St-Pierre, de l'autoroute 720 à proximité du tunnel Viger et du pont-tunnel Louis-Hyppolite Lafontaine.

Le ministre Daoust et le maire Coderre ont tous deux plaidé en conférence de presse que l'ensemble de ces travaux étaient nécessaires, et ce, depuis longtemps.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine