Retour

Plus de 12 millions en heures supplémentaires pour les policiers à la circulation

L'utilisation de policiers pour gérer la circulation aux abords des chantiers va coûter encore plus cher cette année aux contribuables montréalais.

Un texte de René Saint-Louis

La facture est passée de 4 millions de dollars en 2014, à 8 millions l'an dernier et coûtera plus de 12 millions de dollars cette année, selon les projections du Service des finances de la Ville dévoilées mercredi.

Pourquoi cette hausse? D'abord, parce qu'il y a plus de chantiers. Plus ceux-ci sont nombreux, plus la facture explose, car les policiers sont systématiquement payés en heures supplémentaires pour gérer la circulation. Cela est prévu dans leur convention collective.

L'inspecteur André Durocher, de la division de la sécurité routière et de la circulation au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), ne veut pas se prononcer sur les négociations en cours avec le syndicat des policiers sur cette question. Les policiers de Montréal sont sans contrat de travail depuis près de deux ans.

Autre son de cloche de l'opposition à l'Hôtel de Ville

Pour l'élu de Projet Montréal et vice-président de la Commission de la sécurité publique de la ville, Alex Norris, la solution consiste cependant à utiliser des civils pour gérer la circulation, comme le fait déjà Transports Québec.

Il souligne aussi que faire la circulation n'est pas un travail gratifiant pour les policiers. Il demande à l'administration Coderre d'éliminer la clause de la convention collective des policiers qui oblige un paiement en heures supplémentaires.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque