EXCLUSIF - Plus de 700 immeubles appartenant à la Société d'habitation du Québec (SHQ), en majorité des habitations à loyer modique (HLM), sont en mauvais état, selon un bilan obtenu par Radio-Canada. C'est à Laval que l'on retrouve la plus grande proportion de logements sociaux vétustes de toute la province.

Un texte d'Olivier Bachand

Comme bien d'autres infrastructures, les HLM du Québec souffrent d'un important déficit d'entretien.

Plus de 700 immeubles appartenant à la Société d'habitation du Québec (SHQ) n'ont pas réussi à obtenir la note de passage dans le dernier bilan de santé des bâtiments dressé par l'organisme qui a pour mission d'offrir des logements aux résidents de la province les moins fortunés.

Des indices variant de A à E sont attribués aux immeubles selon leur état. Les bâtiments auxquels un indice de A à C est attribué sont jugés dans un état allant de « très bon » à « satisfaisant ». Ceux qui obtiennent D ou E sont considérés comme étant en « mauvais état » ou en « très mauvais état ».

Selon les documents obtenus par Radio-Canada, 315 HLM de la province et d'autres immeubles abritant des logements sociaux se retrouvent dans la catégorie E, signifiant qu'un bâtiment présente « un niveau très élevé de dégradation et de défectuosité », qui nécessite des travaux très importants et souvent urgents.

Plus de 390 autres HLM ont obtenu l'indice D, pour un total de 707 immeubles dont l'état est jugé insatisfaisant, ce qui représente 29 % des bâtiments que possède la SHQ.

Les pires logements sociaux à Laval

C'est à Laval où l'on retrouve la plus grande proportion de logements sociaux mal en point de toute la province. Près du tiers de tous les immeubles ayant obtenu l'indice E sont situés sur l'île Jésus.

Une soixantaine de bâtiments du complexe d'habitation Val-Martin, dans le quartier Chomedey, figurent en tête du palmarès des HLM les plus vétustes. Fait à noter, les immeubles Val-Martin ont un statut particulier et ne sont pas des HLM à proprement dit, mais ils ont néanmoins été comptabilisés dans le bilan, puisque ce sont les logements sociaux dont la SHQ est propriétaire.

Le complexe d'habitation, construit dans les années 1950, a connu un important problème d'infiltration d'eau en 2006, après des pluies diluviennes et une fonte des neiges rapide.

« Les infiltrations ont causé de la moisissure et quand on parle de moisissures, on parle d'insalubrité, donc on doit nécessairement informer les locataires et les reloger », explique le conseiller municipal Nicholas Borne, président de l'Office municipal d'habitation (OMH) de Laval, qui est responsable des Immeubles Val-Martin.

À l'heure actuelle, plus de la moitié des 534 logements du complexe sont vacants parce qu'ils sont insalubres.

L'OMH de Laval a remis à neuf une trentaine de logements, au coût de 150 000 dollars l'unité. En raison de ces coûts élevés, l'organisme estime qu'il serait plus profitable de démolir les immeubles restants et de reconstruire de nouveaux logements. 

Retard à rattraper

La Fédération des locataires d'habitations à loyer modique du Québec estime que la vétusté des HLM a des effets sur les gens qui y vivent.

« C'est pas drôle. Ça veut dire que ta cuisine, ta salle de bain, sont finis, sont usés. Ça veut dire que tu n'as pas une belle qualité de vie », affirme le coordonnateur de la Fédération, Robert Pilon.

Il estime que les locataires des HLM sont victimes des budgets insuffisants qui ont été consacrés à la réfection des infrastructures pendant de nombreuses années, une époque maintenant révolue.

Si les investissements pour la réfection des HLM n'étaient que de 30 millions de dollars par année au début des années 2000, ils ont été grandement haussés pour atteindre 343 millions de dollars annuellement à compter de 2008 et sont restés à ce niveau depuis.

En 2007, la SHQ estimait à 4 milliards de dollars le montant qui devait être investi pour remettre à niveau son parc immobilier. La moitié de cette somme a depuis été investie.

Robert Pilon appelle le gouvernement à poursuivre dans cette voie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine