Retour

Poursuite contre le bruit : Saint-Lambert réévalue ses options

Les élus de Saint-Lambert semblent de plus en plus divisés sur les recours judiciaires intentés par la Ville pour faire baisser le volume des concerts au parc Jean-Drapeau. Les démarches ont déjà coûté plus de 190 000 $ aux citoyens. Un communiqué publié sur le site de la Ville affirme que les élus vont réévaluer leurs options.

Un texte de Marie-Ève Maheu

Déboutée en Cour supérieure il y a quelques semaines, la Ville de Saint-Lambert disait vouloir poursuivre la lutte.

La juge a refusé de limiter de façon urgente le niveau sonore des concerts au parc Jean-Drapeau, estimant que la Ville de Montréal et evenko pourraient perdre des artistes et des revenus.

La municipalité a demandé à la Cour supérieure de se pencher à nouveau sur le dossier avec une demande d'injonction permanente, plutôt que provisoire, afin que le tribunal traite le fond du dossier.

Mais tous les élus ne sont pas d'accord avec la décision. Le conseiller Martin Smith croit que la Ville doit abandonner la voie judiciaire, et il affirme ne pas être le seul élu à le souhaiter. « Bientôt, ça va approcher le quart de millions de dollars, pour moi ça suffit », dit-il.  

Selon lui, la solution est maintenant politique. Il veut faire entendre raison à Montréal pour qu'elle agisse en bon voisin. « Il va falloir essayer de trouver de nouvelles façons de faire avancer le dossier ou se dire "on a les avantages d'être collés sur une grande ville, sur une métropole et il y a certains inconvénients qui viennent avec". »

Le maire de Saint-Lambert n'était pas disponible pour commenter, mais dans un communiqué, la Ville indique que les élus « ont décidé de réévaluer leurs options en tenant compte, entre autres, des coûts encourus jusqu'à présent ». 

Cette décision fait suite au rejet, par le juge en chef de la Cour supérieure, d'une demande de Saint-Lambert, qui invitait un juge à venir constater par lui-même le problème du bruit. « Nous sommes surpris et déçus », a réagi le maire Alain Despatie. 

Les élus doivent se rencontrer en comité plénier la semaine prochaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine