Retour

Price de retour à l'entraînement, Shaw au repos

Carey Price fait un pas de plus vers un retour au jeu. Le gardien a rejoint ses coéquipiers du Canadien à l'entraînement matinal, jeudi, quelques heures avant le match contre les Penguins de Pittsburgh au Centre Bell.

Price n’a pas joué depuis le 20 février, dans une défaite contre les Flyers à Philadelphie. Dans ce match, il a été atteint par un tir à la tête et est depuis aux prises avec des symptômes de commotion cérébrale.

Il pourra revenir au jeu quand les symptômes disparaîtront, a déjà laissé savoir l’équipe, sans donner de fenêtre de temps. Il ne sera pas en uniforme jeudi soir, pas même comme gardien réserviste, un rôle que remplira plutôt Charlie Lindgren derrière Antti Niemi.

« C’est beau à voir, surtout quand c’est ton gardien numéro un, le meilleur dans la Ligue nationale, s'est réjoui Jonathan Drouin après l'entraînement. De le voir bouger à l'entraînement, d’arrêter des rondelles, c’est beau à voir. »

Avant de s'entraîner avec ses coéquipiers, Price a fait quelques exercices en solitaire, avec son équipement, en compagnie de l’entraîneur des gardiens, Stéphane Waite. Il s'était aussi entraîné en solitaire mercredi pendant que le reste de l'équipe profitait d'une journée de congé.

Place aux Penguins

Après les Stars de Dallas, le Canadien a rendez-vous jeudi au Centre Bell avec une autre équipe au plus fort de la course pour les séries : les Penguins de Pittsburgh.

Ce sera la première de trois confrontations en l'espace de 16 jours contre les champions en titre.

Avec 85 points, la bande à Sidney Crosby est à égalité avec les Capitals de Washington au sommet de la Division métropolitaine, mais avec deux matchs de plus au compteur.

Le Canadien (26-32-12), qui est virtuellement éliminé des séries, aborde ce match dans le rôle du trouble-fête. Mais avec tous ses blessés, il lui manque des munitions, en attaque entre autres, ce qui n’est pas le cas des Penguins (40-25-5).

Les visiteurs ont effet trois joueurs dans le top 12 des meilleurs pointeurs de la LNH : Evgeni Malkin (2e avec 87 points), Phil Kessel (8e avec 78) et Sidney Crosby (12e avec 76).

« Cette équipe a tellement de talent en général, avec Letang à la défense, tu as aussi Kessel, tu as trois trios maintenant avec Brassard. C’est un défi défensivement, c’est une équipe qui a beaucoup d’attaque », a admis Drouin, qui se mesurera pour la première fois de sa carrière de joueur de centre à Crosby ou à Malkin.

Il faudra d'ailleurs prêter une attention toute particulière au trio de Malkin qui domine la LNH depuis le 1er décembre. Le Russe de 31 ans a obtenu 66 points, dont 32 buts, en 45 matchs au cours de cette période, menant largement ses plus proches poursuivants, Connor McDavid et Nikita Kucherov, par 11 points.

« Il faut exploiter les situations dans leur zone défensive. C’est une équipe qui est douée à l’attaque. Il faut les éloigner de la zone offensive. Dallas c’était aussi un club comme ça, a rappelé Nicolas Deslauriers. Il faut sortir fort ce soir. »

« Il y a beaucoup de monde qui joue pour beaucoup de choses présentement. La fierté aussi. Toutes les équipes qu'on va affronter sont en séries éliminatoires ou se battent pour un laissez-passer. Les victoires qu’on va chercher, ça peut leur faire mal », a ajouté le fougueux attaquant.

Pas encore de diagnostic pour Shaw

Près de 48 heures après avoir encaissé un violent choc à la tête, Andrew Shaw se reposait à la maison et « se sent mieux », a spécifié Claude Julien, sans donner une mise à jour précise de son état de santé.

« On est encouragé. Il y a du progrès. Ça n'a pas encore été diagnostiqué comme une commotion, croyez-le ou non, mais on traite (la blessure) de cette façon », a-t-il ajouté.

Difficile à croire en effet compte tenu des symptômes décrits par l'entraîneur et du lourd passé de Shaw à ce chapitre. L'attaquant a subi deux commotions cérébrales l'année dernière et n'a pu recommencer à jouer intensément qu'une semaine avant le début du camp d'entraînement.

Le CH a encore 12 matchs à disputer d'ici la fin du calendrier. On aurait pu s'entendre à ce que le Tricolore confirme l'absence de Shaw pour le reste de la campagne, histoire de protéger le joueur et de faire cesser les rumeurs.

Julien a insisté, même martelé, que le bien du joueur passera toujours avant celui de l'équipe.

« Peu importe le temps de l'année, peu importe la situation de l'équipe (...) Jamais, jamais, on ne va prendre une chance avec un joueur qui a une commotion. Jamais. (...) Il y a des choses qu'on ne comprend pas encore dans ce domaine-là, mais jamais on va risquer la carrière ou la vie d'un joueur. »

Shaw sera donc remplacé dans la formation par Daniel Carr. Michael McCarron, rappelé après la défaite du Rocket de Laval à Toronto mercredi soir, regardera le tout depuis la passerelle de la presse.

Après les Penguins, le Canadien a rendez-vous samedi avec les Maple Leafs à Toronto. Il affrontera le Panthers de la Floride lundi à Montréal, puis à nouveau les Penguins mercredi, cette fois à Pittsburgh.

Plus d'articles