Retour

Procès Applebaum : SOGEP se serait fait réclamer 25 000 $ pour un contrat

C'est ce qui a été révélé vendredi au procès pour fraude et corruption de l'ancien maire par intérim de Montréal, alors que la défense tentait toujours de trouver des failles dans le témoignage de l'ex-bras droit de M. Applebaum.

L’ingénieur Patrice Laporte, ancien directeur général de SOGEP, a dit n'avoir rencontré Michael Applebaum qu'une seule fois, en 2009, lors d'un dîner d'affaires où Hugo Tremblay était présent, de même que le collègue de M. Laporte, Claude Asselin, de la firme Dessau.

Le témoin a expliqué que SOGEP espérait avoir le contrat de gestion d’un centre sportif du quartier Notre-Dame-de-Grâce. Patrice Laporte et Claude Asselin voulaient savoir s'il y aurait un appel d'offres. Michael Applebaum leur aurait répondu qu'il n'en était pas encore certain.

Finalement, un appel d'offres est lancé en 2010, et SOGEP dépose sa soumission en juin.

Patrice Laporte a affirmé qu'Hugo Tremblay l'a appelé, quelques semaines plus tard, pour lui dire que SOGEP avait remporté l'appel d'offres, mais qu'il faudrait faire une contribution de 25 000 $.

Hugo Tremblay aurait averti que si l'argent n'était pas versé, Michael Applebaum ne porterait pas le dossier au conseil municipal.

Le patron de Patrice Laporte, Rosaire Sauriol, aurait finalement accepté de payer les 25 000 $.

Toujours dans son témoignage, l'ingénieur a précisé qu'il passait par Hugo Tremblay pour ces pots-de-vin, jamais par Michael Applebaum.

Avec les informations de Geneviève Garon

Plus d'articles