Retour

Procès Bain : l'accusé avait d'autres armes chargées dans sa voiture

Richard Henry Bain, qui est accusé d'être l'auteur de la fusillade au Métropolis le soir du 4 septembre 2012 , disposait d'un imposant arsenal, a révélé lundi le témoignage d'un policier du Groupe tactique d'intervention du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). 

La seconde semaine du procès Bain a débuté par le témoignage du policier Mario Arbour, qui a participé à la sécurisation et à la fouille du camion de l'accusé. Le témoin n'a pas découvert d'explosifs dans le véhicule, mais a dû sécuriser deux carabines semi-automatiques qui étaient prêtes à faire feu. Elles étaient équipées d'un chargeur pouvant contenir jusqu'à 30 balles.

La Couronne a également fait témoigner d'autres policiers, qui sont arrivés sur les lieux lors de la fusillade au Métropolis. Ils ont décrit à tour de rôle la scène de crime.

Le procès, qui se déroule au palais de justice de Montréal, se poursuivra mardi.

Richard Henry Bain est accusé de meurtre et de tentatives de meurtre.

Avec les informations de Karine Bastien et Marc Verreault

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine