Retour

Procès d'un homme accusé d'agression sur 10 jeunes femmes

Le procès d'un homme accusé d'avoir agressé 10 jeunes femmes de 15 à 18 ans s'est amorcé ce matin au palais de justice de Montréal. Walid Mustapha Chalhoub fait face à 48 chefs d'accusation, dont agression sexuelle, proxénétisme, extorsion et séquestration.

Selon le témoignage d'une sergente-détective du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Chalhoub attirait ses victimes chez lui en leur promettant un emploi et des milliers de dollars. Il leur faisait ensuite signer des contrats et il les faisait chanter si elles ne respectaient pas leurs engagements.

Chalhoub s'adonnait au chantage pour leur extorquer de l'argent ou des relations sexuelles filmées. Il utilisait ensuite ces vidéos pour les menacer de les diffuser sur Internet. Il en profitait de nouveau pour leur extorquer de l'argent.

La sergente-détective du SPVM qui a témoigné ce matin a décrit les débuts de l'enquête qui ont mené à l'arrestation de Walid Mustapha Chalhoub. Constatant que sa fille avait été séquestrée, un père a composé le 911 pour signaler sa disparition. C'est à partir de cette plainte que les enquêteurs ont découvert une dizaine de victimes.

Une première victime a pris le relais à la barre des témoins, cet après-midi, dans le cadre de ce procès qui devrait durer 3 semaines et faire entendre 14 témoins.

Avec des informations de Karine Bastien

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine