Retour

Procès de Richard Henry Bain : les premiers témoins entendus cette semaine

Les 14 jurés dans le procès de Richard Henry Bain, auteur présumé de l'attentat du 4 septembre 2012 au Métropolis le soir de l'élection de Pauline Marois, ont tous été choisis. Le procès commencera jeudi et doit durer de six à huit semaines.

Huit femmes et six hommes ont été choisis après deux jours de sélection. Plus de 400 citoyens avaient été convoqués au palais de justice de Montréal en prévision de la sélection du jury.

Certains candidats jurés ont demandé et obtenu une exemption à cause de la longueur du procès. Des raisons de santé, d'études ou de travail ont motivé des demandes d'exemption pour d'autres.

Plusieurs personnes qui ont défilé devant la cour ont affirmé qu'elles n'avaient pas entendu parler de cette affaire; des personnes qui, pour la plupart, affirment ne pas lire les journaux et regarder très peu la télévision. Certaines personnes ont affirmé qu'elles croyaient que l'accusé était coupable et ont donc été écartées rapidement. Un autre homme n'a pas été retenu parce qu'il affirme ne pas croire dans le système judiciaire.

Le juge Guy Cournoyer, de la Cour supérieure, s'adressera au jury jeudi matin. Puis, le procureur de la Couronne, Me Dennis Galiatsatos, fera part de la théorie de la Couronne. Les jurés pourraient même entendre les premiers témoins dès jeudi après-midi ou vendredi matin.

Au total, une cinquantaine de témoins, dont la moitié sont des policiers, seront entendus lors de ce procès. Un psychiatre, le technicien de scène Dave Courage et la journaliste Trudie Mason, de CJAD, qui avait réalisé une entrevue téléphonique avec Richard Henry Bain depuis la prison, seront aussi entendus comme témoins au cours de prochaines semaines.

Richard Henry Bain fait face à six chefs d'accusation. Lundi, l'accusé a réitéré sa dénégation de culpabilité aux accusations qui pèsent contre lui, soit une de meurtre prémédité du technicien Denis Blanchette et trois de tentative de meurtre, dont une à l'endroit de Dave Courage, une à l'endroit d'un policier et la troisième à l'endroit d'une douzaine de personnes qui se trouvaient sur place. Il est aussi accusé de possession de matériel incendiaire et d'incendie criminel.

Douze des 14 jurés auront la responsabilité de rendre le verdict.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine