Retour

Projet Montréal accuse la STM d’avoir réduit le service de 47 lignes d’autobus

Le parti politique Projet Montréal accuse la Société de transport de Montréal d'avoir réduit le service de 47 lignes d'autobus depuis l'an dernier. L'opposition officielle profite des problèmes de la STM avec la ligne de métro orange pour marteler son message de défense des usagers.

Un texte de François Cormier

« La STM a annoncé l'ajout de 100 000 heures de service de bus pour 2017, ce qui est une excellente nouvelle pour les Montréalais, même si cela ne permet pas d'atteindre le niveau de service offert en 2012. Mais jamais elle n'a mentionné son intention de réduire l'offre de service sur un peu plus de 20 % de ses lignes », a déploré Valérie Plante, cheffe de l'Opposition officielle, dans un communiqué de presse.

L'opposition officielle à l'Hôtel de Ville s'est servie des données compilées par l'application TRANSIT. Parmi les lignes de bus qui ont connu les plus importantes baisses de service figurent la ligne 747 Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau (195 départs de moins chaque semaine), la ligne 106 Newman (93 départs de moins chaque semaine) et la ligne 41 Quartier Saint-Michel/Ahuntsic (85 départs de moins chaque semaine), affirme Projet Montréal.

La Société de transport rétorque déjà qu'elle ajoutera 100 000 heures de service au réseau des bus en 2017, dont 50 000 pour atténuer les effets des travaux routiers dans le secteur Turcot-Bonaventure-Champlain.

« En 2016, nous avons livré 5,07 millions d'heures et, en 2017, nous livrerons 5,17 millions d'heures », indique Isabelle A. Tremblay.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine