Retour

Projet Montréal veut négocier avec McGill pour agrandir la zone protégée du mont Royal

La Ville de Montréal devrait entamer des discussions avec l'Université McGill pour verdir le stationnement de l'ancien hôpital Royal Victoria et mettre en valeur sa piscine extérieure, a déclaré mercredi matin la chef de Projet Montréal, Valérie Plante, qui promet de le faire si elle est élue mairesse de la métropole.

Ces aménagements, selon la candidate, permettraient d'agrandir la zone protégée du mont Royal et d'ouvrir la voie à une « réappropriation à des fins publiques d'une partie [des] terrains situés à flanc de montagne ».

Elle s'est toutefois bien gardée de parler de « rachat » stricto sensu.

Mme Plante a néanmoins souligné que « l'arrondissement de Ville-Marie manque cruellement d'espaces verts », rappelant que « le PPU [Programme particulier d'urbanisme] des Grands Jardins recommandait la création de parcs destinés aux familles dans ce secteur de l'arrondissement ».

« C'est important de redonner ces espaces-là aux Montréalais », a-t-elle fait valoir lors d'un point de presse aux côtés de son candidat à la mairie d'arrondissement d'Outremont, Philippe Tomlinson.

En ce qui concerne la piscine de l'ancien hôpital, la chef de Projet Montréal a admis qu'elle était « délaissée depuis plusieurs années » et qu'un investissement important serait requis pour « la refaire à neuf ».

Elle a également précisé que la piscine ne faisait actuellement pas partie des plans de réaménagement présentés par l'Université McGill, qui souhaite acquérir le site auprès du CUSM.

Or, cette piscine, que Valérie Plante fréquentait elle-même il y a une vingtaine d'années, pourrait être « la plus belle de l'île de Montréal » si elle était restaurée.

L'arrondissement de Ville-Marie n'offre actuellement aucune piscine extérieure, hormis celles du Complexe aquatique Jean-Drapeau, sur l'île du même nom, a précisé Projet Montréal par communiqué.

Le site de l'ancien hôpital Royal Victoria est vacant depuis l'emménagement de l'hôpital sur le site Glen du CUSM, en 2015.

La piscine est le fruit d'un don philanthropique fait en 1961 : celui d'Henry William Morgan, président du conseil de l'hôpital de 1957 à 1962. Elle porte d'ailleurs son nom.

Le groupe « Les amis de la piscine du Royal Victoria » s'est formé en 2014. Dans un rapport déposé à l'Office de consultation publique de Montréal en novembre 2016, il émet des recommandations similaires à la plus récente promesse de Projet Montréal et mentionne que le maire sortant, Denis Coderre, s'est montré ouvert à l'idée par le passé. Il fait en outre valoir la valeur patrimoniale de l'ouvrage.

Le petit-fils d'Henry William Morgan s'est dit « ravi que Projet Montréal ait décidé d’appuyer publiquement la réouverture de la piscine de l’hôpital Royal Victoria et que Cathy Wong, candidate de l’Équipe Denis Coderre pour le district de Peter-McGill, pense également à agir en ce sens ».

« Je conserve de merveilleux souvenirs lorsque, étudiant en droit à McGill, j’allais y nager, se rappelle Charles S. Morgan. Cette piscine était une oasis "secrète" sur le mont Royal. Aujourd’hui, ma famille se réjouit d’appuyer les efforts [...] des "amis de la piscine du Royal Victoria". Nous croyons à l’importance de continuer à chérir ce cadeau patrimonial que fit mon grand-père à la communauté. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine