Retour

Quand un ami est coupable de violence conjugale, vu par le théâtre

Le sujet de la pièce Nos Femmes, au Théâtre Jean Duceppe, est résolument dans l'air du temps, celui de la violence contre les femmes. Doit-on dénoncer ou protéger un ami qui commet un geste irréparable?

Un texte de Valerie-Micaela Bain

La pièce porte sur trois amis qui se connaissent depuis 30 ans et dont la vie bascule un soir de rencontre hebdomadaire.

Simon, interprété par David Savard, arrive catastrophé chez Max, joué par Sylvain Marcel. Il vient de tuer sa femme. Simon demande à ses amis de le couvrir. Dès lors, un huis clos s'installe entre Max et Paul (Guy Jodoin).

« Jusqu'où peut-on aller pour protéger un ami sans vouloir mentir, édulcorer le drame qu'il a commis? », s'interroge le metteur en scène Michel Poirier au moment où le sujet abordé dans Nos femmes est résolument d'actualité, rappelant les récentes dénonciations de violence contre les femmes.

.Nos femmes est présentée jusqu'au 3 décembre au Théâtre Jean-Duceppe.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque