Retour

Quatre chefs d'accusation contre le « Joker » 

Le montréalais Jesse Pelletier, 24 ans, surnommé le « Joker », a comparu mercredi au palais de justice de Montréal. Il fait face à quatre chefs d'accusation et demeurera détenu jusqu'à lundi, date de son enquête sur remise en liberté.

Le jeune homme est accusé de menaces de mort à l'endroit de membres de la communauté arabe, d'incitation à la haine, d'avoir provoqué la peur chez la communauté arabe en faisant craindre des activités terroristes et d'utilisation d'une fausse arme à feu.

Dans une vidéo sur Internet, l'accusé menaçait de tuer un Arabe par semaine. Il a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi par le Service de police de la Ville de Montréal.

Dans la vidéo, Jesse Pelletier, qui arborait le masque du Joker, personnage maléfique de la série Batman, brandissait ce qui semblait être une arme à feu. Vidéo au cours de laquelle il proférait des menaces en série contre les Arabes et les musulmans.

Il a été arrêté par la police dans sa résidence de la rue Monselet, dans l'arrondissement de Montréal-Nord. La police a indiqué que l'arme brandie par l'homme dans la vidéo n'était pas une véritable arme à feu. Il s'agirait plutôt d'un pistolet à air comprimé.

Dans la vidéo publiée mardi et retirée d'Internet peu de temps après sa publication, Pelletier précisait que lui et un groupe d'individus allaient « intervenir » à partir de la semaine prochaine, ajoutant qu'il y aurait des meurtres au Québec. Détail intriguant, on entendait la voix d'un enfant en arrière-plan sur la vidéo.

Prévenus rapidement après la publication de cette vidéo, la Sûreté du Québec et la police de Montréal ont rapidement ouvert une enquête pour en retrouver l'auteur.

L'avocate de Jesse Pelletier, Me Audrey Amzalleg, considère que c'est une mauvaise blague de son client qui a mal tourné.

Jesse Pelletier n'a aucun antécédent criminel, mais avait été soumis à une obligation de garder la paix en 2011.

Réaction à Québec

À Québec, le ministre de la Sécurité publique, Pierre Moreau, a réagi vigoureusement à cette affaire en apprenant l'arrestation du suspect.

Tout en rappelant que « les gens qui essaient de faire ça à la maison pour se rendre intéressants s'exposent à des peines très importantes », il a vertement dénoncé ce qu'il a qualifié de détournement du travail des policiers « qui doivent s'occuper de choses plus sérieuses que ça ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine