Retour

Quelques révélations sur l’émission Les chefs! avec Élyse Marquis et Daniel Vézina

Lundi prochain, la compétition culinaire Les chefs! sera de retour pour une huitième saison, au cours de laquelle 12 aspirants chefs se livreront une bataille épique.

En plus de nous mettre l’eau à la bouche, cette émission gastronomique nous donne envie de brandir fouet et maryse afin de montrer que nous savons cuisiner. Nous devenons petit à petit collectivement meilleurs grâce aux ateliers de Daniel Vézina à la fin de chaque émission. Ces jeux extrêmes du fourneau arrivant plus vite que le beau temps, nous voulions avoir un avant-goût de cette saison. Nous avons donc discuté avec l’animatrice Élyse Marquis et le mentor Daniel Vézina.

Les candidats qui se plongent dans cette aventure sont dotés d’un sérieux courage, de sang froid et d’audace. Toutefois, qu’est-ce qui les distingue de ceux des brigades antérieures?

Avec plusieurs saisons derrière la cravate, Élyse Marquis remarque d’emblée que la cohorte de cette année est plus compétitive. Les participants sont concentrés sur leur réalisation. Ils veulent relever des défis, même si c’est difficile et que ça finit parfois dans les larmes ou la colère. Ils savent que ça peut avoir une incidence sur leur carrière. Ils sont là pour gagner, ou du moins se rendre le plus loin possible.

Étant elle-même compétitive de nature, Élyse Marquis sait que si elle était bonne en cuisine gastronomique, elle participerait avec joie à une émission comme Les chefs! pour le plaisir du jeu et pour gagner.

Daniel Vézina remarque que les aspirants chefs de cette saison sont particulièrement débrouillards, curieux et passionnés. Selon lui, pour devenir un chef cuisinier aguerri, il faut avoir ces trois qualités. Il explique que le métier de cuisinier est vaste. Plusieurs sous-métiers et spécialités en découlent : pâtissier, boucher, poissonnier, confiseur, garde-manger n’en sont que quelques exemples.

Pourquoi suivre la compétition cette année?

Pour découvrir de nouveaux aliments, pas juste de nouvelles techniques. Pour voir des défis originaux et spectaculaires. Cette saison sera encore plus stressante que les précédentes. Il y aura, entre autres, un défi végétarien gastronomique. Au dire d’Élyse, ce n’est pas si simple, car la majorité des aspirants sont habitués à cuisiner de la viande.

Daniel abonde dans le même sens qu’Élyse : les défis sont vraiment colossaux cette année. Chaque candidat devra se surpasser pour conserver sa place. La saison nous donnera l’occasion de découvrir des candidats à la personnalité attachante, des jeunes candidats talentueux et disciplinés.

Avez-vous un petit secret de tournage à nous dévoiler?

Élyse : « Il y a du sable sur le plateau. » Et ça sert à quoi? « Un dégât d’huile d’olive est moins glissant et se ramasse mieux avec un peu de sable! »

Daniel : « Nous goûtons aux plats qui sont pris en photo. Élyse adore me poser des questions et donner ses commentaires lorsque nous dégustons les plats. »

Et qu’avez-vous à dire sur votre coanimateur?

Le plaisir du travail d’équipe se ressent aussitôt dans la voix d’Élyse. À cette question, elle a tant à répondre. Daniel est quelqu’un de foncièrement généreux. Il aime transmettre son savoir. Dès que l’occasion se présente, il le fait. En plus, il goûte tous les plats des candidats et prend le temps de faire des commentaires. Il est toujours en mode enseignement, même avec Élyse. Lorsqu’elle goûte un plat, il lui tire les vers du nez. Il cherche à savoir ce qu’elle aime du plat et pourquoi. Malgré les très longues heures de tournage, le mentor reste de bonne humeur et patient.

Daniel dit d’emblée qu’Élyse est spontanée et rafraîchissante. Elle réagit toujours bien aux erreurs des candidats. Elle fait preuve d’empathie et sait se mettre à la place des gens à la maison pour poser des questions pertinentes aux juges. Elle est également toujours de bonne humeur sur le plateau de tournage.

Les mots d’Élyse sur les juges

Jean-Luc Boulay : C’est le bon papa. Il a toujours un compliment pour tout le monde. Il s’assure qu’on est bien. Il prend soin de son monde.

Normand Laprise : C’est le comique, le joueur de tours.

Pasquale Vari : C’est celui avec qui on a confiance. Il prévoit toujours tout. Il pense à tout.

Le mot de Daniel sur les juges

Jean-Luc Boulay : Un gourmand!

Normand Laprise : Il est très humain.

Pasquale Vari : C’est l’académicien de notre troupe. Il sait tout expliquer.

Normand Laprise racontait à Élyse que de plus en plus de jeunes viennent à son resto avec leurs parents. Ils s’intéressent vraiment à la cuisine gastronomique. Ils discutent avec lui. Visitent le garde-manger. Comme quoi l’émission ne s’arrête pas dans le salon des gens. Après huit saisons, ça va plus loin. Il y a quelque chose qui s’installe dans notre culture culinaire québécoise.

Vous voulez suivre la nouvelle saison, mais avez besoin d’un petit rappel des saisons antérieures? Nous vous recommandons notre questionnaire sur les huit dernières saisons. (Je vous mets au défi d’avoir plus que moi… 53 %, ça ne sera pas trop difficile!)

Les chefs!, à compter du lundi 16 avril à 20 h sur ICI Radio-Canada Télé.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine