Retour

Raines saura mercredi si on lui ouvre la porte du Temple

À sa 10e et dernière année d'admissibilité, Tim Raines semble avoir de bonnes chances d'accéder au Temple de la renommée du baseball, à Cooperstown. Jeff Bagwell pourrait aussi y entrer.

Raines pourrait rejoindre Andre Dawson et Gary Carter parmi ceux intronisés comme anciens Expos. Il a passé 13 de ses 23 saisons dans les majeures avec le club montréalais.

L'an dernier, il avait récolté 69,8 % des votes, alors qu'il en faut 75 % pour être élu.

« Si je suis intronisé, les Expos sont l'équipe qui mérite que je porte leur casquette, même s'ils ont déménagé (à Washington, après la saison 2004), a dit Raines la semaine dernière. Je suis très à l'aise avec ça. »

Bagwell figure au scrutin pour la septième fois. En 2015, il ne lui manquait que 15 votes pour se joindre à Ken Griffey fils et Mike Piazza, à qui on a ouvert les portes du Temple.

« Je veux seulement être fixé, a dit Bagwell. C'est la première année où je surveille ça un peu. C'est excitant. »

Ivan Rodriguez et Trevor Hoffman pourraient aussi avoir ce privilège quand les chroniqueurs de baseball annonceront leurs choix, mercredi, à 18 h (HNE).

Plusieurs vont également surveiller ce que donnera le scrutin dans les cas de Barry Bonds et de Roger Clemens, fortement associés aux produits dopants.

Bonds, recordman des circuits, pour une saison et une carrière, et sept fois joueur par excellence, a obtenu 36,2 % des votes à sa première occasion, en 2013, puis 44,3 % l'an dernier.

Clemens, qui a obtenu sept fois le Cy-Young, est passé de 37,6 % en 2013 à 45,2 % l'an passé.

L'élection de l'ancien commissaire Bud Selig par un comité de vétérans en novembre a influencé certaines décisions, car Selig dirigeait les majeures à l'époque ternie par les stéroïdes. Plusieurs journalistes ont voté pour Bonds et Clemens pour une première fois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine