À son premier match depuis Wimbledon, le Canadien Milos Raonic (no 8) a perdu contre le Croate Ivo Karlovic, mardi soir, à la Coupe Rogers à Montréal.

Un texte de Jean-François Chabot

Dans un duel de puissants serveurs (23 as contre 13 pour son rival), Raonic s'est incliné en deux manches de 6-7 (1/7) et 6-7 (1/7) au bout de 1 h 41 minutes.

La rencontre n'a donné lieu qu'à très peu d'échanges tellement les premières balles de service des deux joueurs s'avéraient imparables. Tenu à l'écart en raison d'une opération au pied droit, Raonic ne pouvait tomber sur un adversaire moins commode.

Karlovic, joueur le plus âgé du tournoi à 36 ans, est en voie de réécrire le livre des records avec sa moyenne de 19 as par rencontre. Du haut de ses 2,11 m (6 pi 11 po), il demeure une menace constante quand son premier service passe bien la rampe.

Raonic s'est relevé d'un retard de 15-40 au huitième jeu de la première manche pour rester à égalité 4-4. Mais sa meilleure arme l'a clairement laissé tomber dans le jeu décisif.

La deuxième manche s'est déroulée selon un scénario en tous points identiques à la première. Karlovic enfilait les coups de canon, jusqu'à ce que Raonic tombe de nouveau en panne. En retard 2-3 et 0-40, Raonic a eu un dernier soubresaut pour conserver son service.

À 4-5, Raonic a sauvé trois balles de match sur son service. Une fois de plus, le bris d'égalité allait s'avérer nécessaire. Une fois de plus, Raonic a craqué.

« Je suis bien sûr déçu de ce résultat, a d'abord lancé Raonic lors de son point de presse d'après-match. Je ne sais pas comment expliquer pourquoi j'ai cassé aussi subitement dans les bris d'égalité. Je ne suis pas encore à 100 % de mes capacités, mais j'espère y parvenir bientôt. »

Raonic a tenu à spécifier que son pied ne le fait plus souffrir, mais que son dos est en cause après avoir compensé le pied blessé pendant si longtemps. « Je vais mieux que la semaine dernière et j'espère moins bien que la semaine prochaine », a conclu Raonic, encore sous le choc.

Au final, les six doubles fautes de Raonic lui auront coûté très cher, et le Croate a foncé tout droit vers le fil d'arrivée. Du coup, Vasek Pospisil est le seul Canadien encore en lice dans le tableau du simple.

Au prochain tour, Karlovic affrontera le vainqueur du match qui opposera mercredi le Français Jérémy Chardy à l'Argentin Leonardo Mayer.

Le dernier match de la journée entre Andy Murray (no 3) et Tommy Robredo a été interrompu par la pluie alors que les deux joueurs étaient à égalité 4-4 en première manche.

Murray avait connu un bon départ pour mener 4-1, mais l'Espagnol était revenu à la charge ramenant tout le monde à la case départ. La rencontre se poursuivra mercredi.

Plus d'articles

Commentaires