Retour

Réaménagement de la Maison Alcan : Projet Montréal veut suspendre le projet

Le chef de l'opposition officielle à l'hôtel de ville de Montréal, Luc Ferrandez, demande au maire Denis Coderre de faire marche arrière à propos du réaménagement de la Maison Alcan.

Un groupe de promoteurs, dont fait partie le Cirque du Soleil, veulent démolir une partie de cet édifice situé à l'intersection des rues Sherbrooke et Stanley pour y construire une tour de 30 étages.

La nouvelle a suscité une levée de boucliers de certains urbanistes et architectes, qui croient que le nouvel édifice détruira l'harmonie du quartier.

Luc Ferrandez craint également que le projet ne change le visage du centre-ville et qu'il ne « crée un précédent » pour le développement du centre-ville.

Le chef intérimaire de Projet Montréal demande donc à ce que l'administration Coderre mène une deuxième consultation publique, en plus de solliciter un nouvel avis patrimonial.

M. Ferrandez estime que la précédente réunion, organisée le 25 juin, n'a pas été suffisamment publicisée. Personne ne s'était présenté.

« Il est de la responsabilité de l'administration Coderre de s'assurer de rejoindre les citoyens concernés. Lorsqu'on convoque les citoyens en plein milieu des vacances de la construction, il y a peu de chance qu'ils puissent se déplacer », a affirmé M. Ferrandez par voie de communiqué.

Construite dans les années 1980, la Maison Alcan, qui a gagné de nombreux prix, a intégré des façades d'immeubles patrimoniaux à un complexe moderne.

Le projet de tour a d'ailleurs reçu l'appui de l'ancien chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, qui est maintenant responsable de la stratégie pour le centre-ville au conseil exécutif de la Ville de Montréal. Selon lui, il représente la « vitalité retrouvée du centre-ville de Montréal ».

« C'est une maudite bonne nouvelle. Ce projet-là va améliorer le projet original de la Maison Alcan de 1983 », a-t-il affirmé mardi sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première.

Plus d'articles

Commentaires